Un Français, arrêté avec 125 kg de TNT en Ukraine, préparait 15 attentats durant l'Euro

Les services de sécurité ukrainiens disent avoir empêché 15 "attentats terroristes" sur le territoire français durant l'Euro 2016 de football après l'arrestation d'un Français en possession de 125 kilos de TNT.

Cet homme, qui avait été arrêté fin mai à la frontière ukraino-polonaise, aurait cherché à se procurer des armes et des explosifs en Ukraine. Il serait notamment entré en contact avec des groupes armés illégaux, a indiqué le patron des services de sécurité ukrainiens (SBU) Vassil Grytsak.

Contre la politique migratoire du gouvernement français

"Le SBU a réussi à empêcher quinze actes terroristes qui étaient planifiés en France à la veille et pendant le championnat d'Europe de football", a indiqué Vassil Grytsak en précisant que ce Français avait fait part de son opposition à "la politique de son gouvernement concernant l'arrivée massive d'étrangers en France, la diffusion de l'islam et la mondialisation".

Les cibles de ces attentats auraient été, toujours selon les autorités de Kiev, des lieux de culte musulmans et juifs, mais aussi des bâtiments publics de l'État français tels que des centres de prélèvement de l'impôt et des autoroutes.

"Piégé par les services secrets, le citoyen français a reçu cinq fusils d'assaut Kalachnikov, plus de 5.000 munitions, deux lance-roquettes antichar, 125 kg de TNT, 100 détonateurs, 20 cagoules et d'autres choses", a poursuivi le chef des services secrets ukrainiens.

Il se faisait passer pour un bénévole

Selon le SBU, ce Français est arrivé en Ukraine en décembre 2015 et, se faisant passer pour un bénévole, a pris contact avec des unités militaires dans l'est du pays, où les forces ukrainiennes affrontent des séparatistes prorusses.

"Il a commencé à s'intéresser aux moyens d'acheter en Ukraine des armes, des explosifs et d'autres équipements", a précisé Vassil Grytsak. Les services secrets ukrainiens ont travaillé six mois avant de procéder son arrestation.

Selon des sources policières françaises, ce Lorrain de 25 ans, inconnu des services de police, est employé comme inséminateur dans une coopérative agricole du Bas-Rhin (est de la France).

Ci-dessous une vidéo publiée par le quotidien ukrainien en ligne Ukraïnska Pravda présentée comme montrant les images de l'arrestation du suspect, ainsi que son arsenal.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK