Un député M5S rejoint les Verts au Parlement européen, Grillo lui réclame 250 000 euros

Un député M5S rejoint les Verts au Parlement européen, Grillo lui réclame 250.000 euros
Un député M5S rejoint les Verts au Parlement européen, Grillo lui réclame 250.000 euros - © MARCO BERTORELLO - AFP

Beppe Grillo, le chef du Mouvement 5 étoiles (M5S, populiste) italien, a réclamé mercredi à un eurodéputé qui a rejoint le groupe des Verts de démissionner ou de payer l'amende de 250 000 euros prévue dans un contrat entre le mouvement et ses candidats.

Marco Affronte, l'un des 17 eurodéputés M5S, a annoncé dans la matinée qu'il gagnait, en indépendant, le groupe des Verts. Il n'a pas donné d'explication sur son choix de quitter le M5S, mais il s'était opposé ces derniers jours aux efforts de Beppe Grillo pour faire passer les eurodéputés M5S du groupe où ils côtoyaient l'Ukip, partisan du Brexit mais sur le départ, à celui des Libéraux européens.

Sur son blog, tribune officielle du mouvement, le chef du mouvement a immédiatement dénoncé une "violation grave" du code de conduite, passible d'une amende de 250 000 euros selon ce contrat que M. Affronte a signé comme tous les candidats M5S aux européennes.

Affronte devrait démissionner immédiatement du Parlement européen et laisser sa place à un élu du Mouvement 5 étoiles

"Affronte devrait démissionner immédiatement du Parlement européen et laisser sa place à un élu du Mouvement 5 étoiles. Sinon, avec l'argent de la sanction d'Affronte (...), nous aiderons les victimes des tremblements de terre" d'août et octobre dans le centre de l'Italie, a expliqué Beppe Grillo.

Il est peu probable que l'eurodéputé paie un jour cette somme, beaucoup doutant de la valeur juridique du contrat signé.

Dossier à l'étude ce vendredi

Vendredi, un tribunal de Rome saisi par un administré doit ainsi se pencher sur celui par lequel la maire de la capitale, Virginia Raggi, s'est engagée, comme tous les candidats M5S aux élections municipales l'année dernière, à consulter la direction du mouvement avant toute nomination ou décision importante pour la ville, à démissionner si Beppe Grillo le demande et à verser 150 000 euros si elle porte atteinte à l'image du mouvement.

Validée par 78,5% des sympathisants ayant voté sur internet, le choix de Beppe Grillo de changer de groupe au Parlement, une volte-face pour un mouvement qui réclame un référendum sur une sortie de l'euro, s'est finalement heurté au refus des Libéraux européens d'accueillir les élus M5S dans leurs rangs.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir