Ukraine: discussions à Berlin sur le retrait des armes et le déminage

L'Allemagne, la France, la Russie et l'Ukraine, dont les chefs de la diplomatie se sont réunis vendredi à Berlin, ont salué l'accalmie des dernières semaines en Ukraine, et évoqué le retrait des armes légères, des armes lourdes et le déminage.

A l'issue d'une réunion d'environ deux heures, le Russe Sergeï Lavrov, l'Ukrainien Pavlo Klimkine, le Français Laurent Fabius et l'Allemand Frank-Walter Steinmeier se sont félicité, dans des déclarations distinctes, que le cessez-le-feu, décrété le 1er septembre entre Kiev et les séparatistes prorusses qui contrôlent l'est de l'Ukraine soient globalement respecté.

Selon Steinmeier, la question du retrait des armes lourdes, sur le modèle de celui effectué pour les armes légères, a été évoquée. "Il devrait être possible, d'ici fin novembre, début décembre, de l'achever", a-t-il estimé.

Une réflexion identique sur les mines a également été menée, avec comme horizon "fin novembre" afin de trouver un accord sur le déminage.

Les combats, qui ont fait plus de 8.000 morts depuis le début du conflit, ont en grande partie cessé depuis plus de deux mois en vertu de la nouvelle trêve, même si des heurts réguliers ont encore lieu dans l'est ukrainien.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK