Taxe Tobin: 10 Etats membres de l'UE enregistrent des progrès "importants"

Les ministres des Finances de l'Union européenne se sont réunis ce mardi à Luxembourg
Les ministres des Finances de l'Union européenne se sont réunis ce mardi à Luxembourg - © JOHN THYS - AFP

Dix États membres de l'Union européenne ont réalisé "d'importants progrès" dans leurs négociations relatives à l'introduction d'une taxe sur les transactions financières, aussi appelée taxe Tobin, a indiqué mardi le commissaire européens aux Affaires économiques Pierre Moscovici. Une proposition législative devrait être élaborée dans les prochaines semaines.

Cette taxe sur les transactions financières (TTF), qui prévoit un prélèvement minime sur chaque transaction, est négociée depuis 2013 par dix pays européens, dont la Belgique. Les négociations ont été particulièrement laborieuses, mais une réunion organisée lundi soir entre les ministres concernés a permis d'enregistrer des progrès substantiels, a commenté Pierre Moscovici.

Contribution

Un consensus a été trouvé sur "quatre mesures importantes qui constitueront la base de cette taxe", selon le commissaire européen, qui précise que ses services élaboreront une proposition rapidement. Cette dernière pourrait ensuite être présentée aux ministres concernés. "Je pense que beaucoup de gens attendent une contribution du secteur financier au financement des intérêts publics, comme le développement et la protection du climat", a-t-il expliqué.

En raison des négociations budgétaires, le ministre belge des Finances Johan Van Overtveldt a dû déclarer forfait pour la réunion sur la taxe Tobin. A son cabinet, on assure cependant qu'il "continue à collaborer de manière constructive".

L'idée d'une taxe sur les transactions financières a refait surface sur fond de crise financière. La proposition, qui vise aussi à freiner les comportements spéculatifs, n'avait cependant pas de soutien unanime parmi les 28 États membres. Dix pays essaient depuis d'instaurer leur propre taxe via une procédure de coopération renforcée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK