Strasbourg: un juif blessé au couteau, l'auteur présumé arrêté

L'entrée de la synagogue de Strasbourg
L'entrée de la synagogue de Strasbourg - © OLIVIER MORIN - AFP

Un sexagénaire portant une kippa a été attaqué et blessé au couteau sur la voie publique vendredi matin à Strasbourg, et l'auteur de l'agression a été interpellé, a-t-on appris de sources concordantes.

La victime a été agressée à la sortie de son domicile, situé en plein quartier juif, à 500 mètres à vol d'oiseau de la grande synagogue de Strasbourg, a précisé à l'AFP le grand rabbin de Strasbourg, René Gutman.

Des témoins ont rapporté que l'agresseur a crié "Allahou Akbar" et a touché sa victime à l'abdomen, sans toutefois mettre ses jours en danger, a précisé René Gutman.

Antécédents psychiatriques

L'agresseur présumé, qui a des antécédents psychiatriques, a été interpellé peu après par les policiers de la Direction départementale de la sécurité publique, a précisé la police.

Selon René Gutman, ce même homme avait déjà agressé une personne de confession juive dans le centre de Strasbourg, en 2010.

Cette agression "est le fait d'une même personne, cela ne reflète pas du tout le climat qui règne à Strasbourg" où vit une importante communauté juive, a souligné le grand rabbin de Strasbourg, en condamnant vigoureusement les faits.

René Gutman a demandé "que des mesures soient prises : si cette personne peut ressortir en ville et, dès qu'il voit une personne en kippa, l'agresser au couteau, cela pose problème".

Solidarité

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a appelé René Gutman dès la mi-journée pour lui exprimer sa solidarité, a-t-il précisé.

L'agresseur présumé a été placé en garde à vue et l'enquête a été confiée aux enquêteurs de la police judiciaire.

Le parquet de Strasbourg s'est borné à confirmer l'interpellation d'un homme, sans plus de détails.

Le 11 janvier à Marseille, un enseignant juif portant la kippa avait été blessé à la machette par un adolescent se revendiquant du groupe terroriste État islamique.

Ces agressions surviennent alors que la France est traumatisée par une série d'attentats djihadistes, certains visant spécifiquement des juifs.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK