Sans majorité, la Catalogne va vers de nouvelles élections

Sans majorité, la Catalogne vivra de nouvelles élections
Sans majorité, la Catalogne vivra de nouvelles élections - © Tous droits réservés

La formation indépendantiste et d'extrême gauche CUP a décidé de ne pas soutenir un gouvernement catalan dirigé par l'indépendantiste Artur Mas, rendant impossible son investiture faute des voix nécessaires. La figure du président sortant est restée problématique pour la CUP. Il incarne à leurs yeux toutes les coupes budgétaires et sociales qui ont frappé la Catalogne ces dernières années.

Ainsi le candidat de Junts pel Sí (Ensemble pour le Oui, coalition indépendantiste) n'obtient pas sa majorité. La région catalane se dirige donc vers de nouvelles élections en mars prochain. Artur Mas avait obtenu 62 sièges sur 135 au Parlement catalan lors des élections de septembre 2015. Il avait besoin au minimum de deux des dix voix des députés de la CUP pour être investi.

Lors des élections régionales espagnoles de septembre 2015, les deux partis favorables à l'indépendance de la Catalogne, Junts pel Si et CUP, avaient obtenus 47,8% des voix. Le 9 novembre, les indépendantistes avaient adopté une résolution parlementaire annonçant un processus unilatéral d'indépendance qui devait en principe aboutir en 2017 à une séparation d'avec l'Espagne. 

La résolution devait être suivie de la mise en place progressive d'institutions nécessaires au bon fonctionnement d'un Etat catalan, par un gouvernement dirigé par Artur Mas. Mais M. Mas devait pour cela être investi le 9 janvier au plus tard, faute de quoi de nouvelles élections seraient nécessaires.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK