Russie: quatre islamistes tués lors d'une opération du FSB à Saint-Pétersbourg

L'assaut a été donné à la demande de l'antenne du FSB en Kabardino-Balkarie, république russe du Caucase.
2 images
L'assaut a été donné à la demande de l'antenne du FSB en Kabardino-Balkarie, république russe du Caucase. - © OLGA MALTSEVA - AFP

Quatre membres d'un groupe islamiste originaire du Caucase du nord ont été tués mercredi lors d'une vaste opération menée par les services de sécurité russes (FSB) à Saint-Pétersbourg, la deuxième ville de Russie.

Dans le sud de Saint-Pétersbourg, le FSB a lancé "une opération pour arrêter des individus se trouvant sur la liste des personnes recherchées pour appartenance présumée à des groupes armés illégaux dans le Caucase du nord", selon un communiqué cité par l'agence de presse russe TASS.

Quatre membres de ce groupe ont été tués "lors d'échanges de tirs dans un appartement", a annoncé le Comité d'enquête dans un communiqué.

Le FSB, cité par les agences de presse russes, a ensuite précisé que "l'opération a pris fin".

Aucun civil ni membre des forces de l'ordre n'a été touché par les tirs, selon le Comité d'enquête qui n'a pas précisé si l'opération a conduit à des arrestations.

Le site d'informations locales Fontanka.ru a néanmoins diffusé une photo montrant un membre des services de sécurité évacué sur une civière.

2900 citoyens russes en Syrie et en Irak

La plupart des groupes armés du Caucase russe ont prêté allégeance à l'organisation terroriste État islamique (EI) et promis à la Russie des représailles à la suite de son intervention militaire en Syrie, lancée fin septembre 2015.

Deux explosions ont retenti vers 11H20, a affirmé Fontanka.ru qui a diffusé des photos et des vidéos prises par des riverains sur lesquelles on voit les forces de l'ordre se préparer à donner l'assaut.

Fontanka.ru a ajouté que l'assaut a été donné à la demande de l'antenne du FSB en Kabardino-Balkarie, république russe du Caucase où sont régulièrement lancées des opérations de forces de l'ordre à la recherche de combattants islamistes.

Environ 2900 citoyens russes, en majorité originaires des républiques du Caucase du nord, ont rejoint des groupes djihadistes en Syrie et en Irak, selon le FSB.

Les services de sécurité ont annoncé avoir déjoué à plusieurs reprises des projets d'attentats préparés par des "terroristes" contre les principales villes russes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK