Portugal: début du vote pour les élections législatives

La coalition sortante du premier ministre portugais, Passos Coelho, est donnée gagnante par les derniers sondages
La coalition sortante du premier ministre portugais, Passos Coelho, est donnée gagnante par les derniers sondages - © PATRICIA DE MELO MOREIRA - AFP

Les bureaux de vote ont ouvert dimanche à 08h00 (09h00 HB) au Portugal pour des élections législatives qui doivent départager la coalition de droite sortante, placée en tête par les derniers sondages, et l'opposition socialiste.

La droite donnée gagnante

Plus de 9,6 millions de Portugais sont appelés à élire 230 députés dans un scrutin à la proportionnelle à un seul tour.

D'après l'ensemble des instituts de sondages, la coalition de droite sortante devrait l'emporter, mais le Premier ministre Pedro Passos Coelho risque de perdre la majorité absolue dont il dispose au Parlement depuis juin 2011. Le candidat socialiste Antonio Costa, longtemps favori, s'est fait dépasser par son adversaire dans les dernières semaines de campagne.

Des élections "post-crise" (ou presque)

Lorsque M. Passos Coelho est arrivé au pouvoir il y a quatre ans, le Portugal était au bord du défaut de paiement et son prédécesseur, le socialiste José Socrates, venait de solliciter une aide de 78 milliards d'euros à l'Union Européenne et au Fonds monétaire international (FMI). La coalition gouvernementale a fait campagne sur son bilan, marqué par une sévère cure d'austérité mais aussi par une timide reprise économique, affirmant avoir sorti le pays d'une des pires crise de son histoire. M. Passos Coelho a promis d'alléger graduellement le fardeau fiscal, tout en maintenant le cap de la rigueur.

M. Costa souhaite quant à lui tourner la page de l'austérité, sans pour autant remettre en cause les engagements du pays vis-à-vis de ses créanciers, ni son appartenance à la zone euro. L'ancien maire de Lisbonne a proposé notamment de doper l'économie en augmentant le pouvoir d'achat des ménages. Mais son discours, tourné tantôt vers les électeurs de gauche tantôt vers ceux du centre, semble avoir manqué d'efficacité.

Malgré l'incertitude qui a perduré au moins jusqu'aux derniers jours de campagne électorale, les analystes tablent sur une forte abstention, qui pourrait avoisiner le taux record enregistré en 2011 (41,97%). Les bureaux fermeront à 19H00 (20H00 HB), mais les premières estimations du résultat sont attendues seulement une heure plus tard, en raison d'un décalage horaire avec l'archipel des Açores.