Libéré, le leader catalan Carles Puigdemont peut quitter l'Italie

L'ex-président indépendantiste de Catalogne Carles Puigdemont a été libéré et peut finalement quitter l'Italie, où il a été arrêté jeudi, selon son avocat.

L'eurodéputé est poursuivi en Espagne pour "sédition" pour son rôle dans une tentative de sécession de la Catalogne en octobre 2017, qui avait déclenché la pire crise politique dans le pays depuis des décennies. 

"Se soumettre à la justice"

Entre-temps, le président du gouvernement espagnol Pedro Sanchez a déclaré, lors d’une visite sur l’île de La Palma, aux Canaries, où un volcan est en éruption, que l’indépendantiste catalan "doit comparaître et se soumettre à la justice". Le chef de gouvernement socialiste, qui a fait de l’apaisement en Catalogne l’une de ses priorités, a par ailleurs voulu "revendiquer le dialogue" avec la région "aujourd’hui, plus que jamais".


►►► À lire : Quel sort pour l’indépendantiste catalan Carles Puigdemont ? Les 5 questions pour comprendre


Pourtant, pour l’actuel président de Catalogne Pere Aragonès, un séparatiste, il faut en finir avec "la persécution et cette répression judiciaire", a-t-il indiqué sur Twitter. Il prône l’amnistie et l’autodétermination. La détention de Carles Puigdemont "n’aide pas à résoudre le conflit" en Catalogne, a mis en garde Aragonès.

Carles Puigdemont risque l'extradition vers l'Espagne, extrait du JT de 19h30 (24 septembre 2021)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK