Les députés néerlandais rejettent le retrait immédiat de l'accord UE/Ukraine

Le drapeau des Pays-Bas et celui de l'Union européenne
Le drapeau des Pays-Bas et celui de l'Union européenne - © VALERIE KUYPERS - BELGAIMAGE

Les députés néerlandais ont rejeté mardi une motion demandant le retrait "aussi vite que possible" des Pays-Bas d'un accord entre l'UE et l'Ukraine, après un référendum début avril sur le sujet.

75 députés sur les 150 que compte la chambre basse du parlement néerlandais se sont prononcés contre la motion, déposée par le Parti socialiste (SP), et seulement 71 pour.

Le SP, qui avait mené campagne contre l'accord UE-Ukraine, demandait au gouvernement de déposer un projet de loi annulant l'approbation du texte "aussi vite que possible".

Cet accord d'association entre l'UE et l'Ukraine vise à renforcer le dialogue politique ainsi que les échanges économiques et commerciaux entre l'UE et l'Ukraine.

Le référendum consultatif du 6 avril, convoqué par des groupes eurosceptiques, avait vu les Néerlandais se prononcer en faveur du "Non" malgré une participation à peine supérieure au seuil nécessaire pour que le vote soit considéré valide.

Les eurosceptiques avaient salué une "motion de défiance" envers Bruxelles, quelques mois avant le vote des Britanniques sur un éventuel "Brexit".

Le Premier ministre Mark Rutte avait demandé du temps la semaine dernière lors d'un débat au parlement, pour négocier avec les partenaires européens et Kiev. Son gouvernement, avait-il assuré, proposera une solution "avant l'été".

Lors du débat, il ne s'était pas opposé à une annulation de la loi approuvant l'accord mais seulement si les discussions à Bruxelles ne donnaient pas de résultat satisfaisant.

Les Pays-Bas, qui assurent jusqu'à fin juin la présidence tournante de l'UE, sont le seul pays à ne pas avoir encore ratifié l'accord d'association.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK