Les bureaux d'Amnesty International à Moscou fermés par les autorités

Les scellés publiés par l'un des employés d'Amnesty en Russie sur Facebook.
Les scellés publiés par l'un des employés d'Amnesty en Russie sur Facebook. - © Ivan KONDRATENKO

Les locaux d'Amnesty International à Moscou ont été fermés sans explication ce mercredi matin par les autorités, a indiqué l'ONG de défense des droits de l'Homme.

"Les employés de l'organisation ont constaté ce matin, vers 10h00 (8h00 heure belge), que des scellés ont été posés. Nous n'avions reçu aucune notification et les scellés ont été posés en leur absence", a indiqué Amnesty International dans un communiqué. "Toutes nos affaires, nos ordinateurs et nos documents sont là, derrière les portes fermées", a déclaré sur Facebook Ivan Kondratenko, un employé d'Amnesty International en Russie.

Électricité coupée, serrures remplacées...

L'ONG a publié une photo des scellés, sur lesquels il est écrit que les locaux sont la propriété de la Fédération de Russie et que l'organisation doit s'adresser à la ville de Moscou pour obtenir des informations. Un numéro de téléphone est indiqué mais il sonne dans le vide, a ajouté Ivan Kondratenko.

Amnesty International, qui occupe ces locaux depuis 20 ans, a précisé que les serrures ont été remplacées et l'électricité coupée.

Le Kremlin dit ne rien connaître de cette affaire

Interrogé par les journalistes, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a indiqué n'avoir "absolument aucune information sur le sujet", ajoutant entendre parler de cette affaire "pour la première fois".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK