Le Prix Sakharov 2016 décerné aux militantes yézidies Nadia Murad Basee et Lamiya Aji Bashar

Nadia Murad en septembre dernier
2 images
Nadia Murad en septembre dernier - © BERND WEISSBROD - AFP

Le prix Sakharov pour la liberté d'expression est décerné cette année à Nadia Murad Basee et Lamia Haji Bashar, deux femmes yézidies rescapées du groupe terroriste État islamique en Irak.

Ces deux femmes sont devenues des figures de la défense de la communauté yézidie. Elles ont réussi à échapper à l'organisation Etat islamique (EI) en Irak, après avoir vécu un cauchemar comme des milliers de nombreuses jeunes filles enlevées et forcées à l'esclavage sexuel.

Nadia Murad a été nommée mi-septembre ambassadrice de l'ONU pour la dignité des victimes du trafic d'êtres humains. Elle milite pour que les persécutions commises en 2014 contre les Yézidis - une minorité kurdophone persécutée par les jihadistes - soient considérées comme un génocide. Selon des experts de l'ONU, environ 3200 Yézidis sont actuellement entre les mains de l'EI, la majorité en Syrie.

Finalistes

Les deux femmes avaient été nominées pour le prix Sakharov par les groupes de l'Alliance des démocrates et libéraux pour l'Europe (ADLE) et de l'Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates (S&D). Les autres finalistes étaient Can Dündar pour sa défense de la liberté d'expression en Turquie et le chef de file des Tatars de Crimée Moustafa Djemilev.

Décernée chaque année par les eurodéputés, la récompense tire son nom du scientifique soviétique dissident Andreï Sakharov, décédé en 1989, et distingue des personnes qui se sont illustrées dans la défense des droits de l'Homme. Le prix Sakharov, doté de 50 000 euros, doit être remis lors d'une cérémonie programmée le 14 décembre à Strasbourg.

Le prix a été attribué l'an dernier au blogueur saoudien Raef Badaoui, emprisonné pour "insulte à l'islam". En 2014, c'est le médecin congolais Denis Mukwege qui a été honoré pour son action en faveur des femmes victimes de violences sexuelles en République démocratique du Congo (RDC).

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK