Le Parlement européen se penchera sur le renouvellement de l'autorisation du glyphosate

Le Parlement européen se penchera sur le renouvellement de l'autorisation du glyphosate
Le Parlement européen se penchera sur le renouvellement de l'autorisation du glyphosate - © Tous droits réservés

Une proposition de résolution appelant la Commission à ne pas renouveler l'autorisation du glyphosate - une substance herbicide - sur le marché de l'Union européenne sera mise aux voix pendant la prochaine session plénière du Parlement à Strasbourg (11-14 avril).

Cette résolution non législative, élaborée par la commission de l'environnement du Parlement, appelle en outre l'exécutif européen à présenter un nouveau projet. "Tant que les craintes subsisteront sur le caractère cancérigène et de perturbateur endocrinien du glyphosate, la Commission ne devrait pas renouveler son autorisation. Elle devrait plutôt demander une étude indépendante et publier les preuves scientifiques utilisées par l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) pour évaluer le glyphosate", a affirmé la commission de l'environnement, réunie le 22 mars dernier.

Cancérigène ou non?

Le glyphosate, principalement utilisé dans les pesticides, a été qualifié en mars 2015 de probablement cancérigène pour l'homme par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). Cependant, l'Institut fédéral d'évaluation des risques en Allemagne (BfR), en tant que rapporteur pour la Commission, et l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) ont approuvé son utilisation dans l'industrie et proposé de classer le produit comme "non-cancérigène".

La Commission, qui s'appuie sur l'avis de l'EFSA jugeant "improbable" le caractère cancérigène du glyphosate, entend proposer le renouvellement de l'autorisation de cette substance pour 15 ans.

Plusieurs Etats membres -dont la France, l'Italie et les Pays-Bas - sont toutefois défavorables à ce renouvellement et la majorité qualifiée pour le rendre effectif n'a pas été atteinte lors d'une réunion du Comité permanent des végétaux, des animaux, des denrées alimentaires et des aliments pour animaux au début du mois de mars. Une prochaine réunion est prévue pour les 18 et 19 mai.

Un manque de transparence de l'EFSA?

D'ici là, le Parlement aura l'opportunité de s'exprimer. Le député Bart Staes (Groen/Les Verts) estime notamment que la Commission doit clairement revoir sa copie et prendre en compte certains dangers, mentionnés dans l'évaluation de l'EFSA, a-t-il expliqué mercredi lors d'un briefing à la presse. L'exécutif européen doit également appliquer le "principe de précaution", de manière à éviter toute incertitude avant de procéder à l'approbation d'une substance si largement utilisée, a-t-il déclaré, en ajoutant qu'il espérait que la proposition de résolution soumise puisse être adoptée à Strasbourg.

M. Staes déplore par ailleurs le manque de transparence dans le chef de l'EFSA qui n'a toujours pas rendu publiques les preuves scientifiques utilisées dans le cadre se son évaluation du glyphosate. L'eurodéputé Groen appelle l'Autorité à les publier rapidement, étant donné "l'intérêt public" qu'elles revêtent.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK