Le Grand-Duché de Luxembourg, un des pays au monde qui pratique le plus de tests COVID19

Le Grand-Duché de Luxembourg, un des pays au monde qui pratique le plus de tests COVID19
Le Grand-Duché de Luxembourg, un des pays au monde qui pratique le plus de tests COVID19 - © RTBF - Danielle Welter

Stéphanie Martin est infirmière. Elle travaille au Grand-Duché de Luxembourg. Depuis le début de la crise du coronavirus, elle sillonne la campagne luxembourgeoise. Elle enchaîne les prélèvements à domicile. Surtablier, masque FFP2, gants, l’infirmière est très bien équipée. Elle vient également avec un masque chirurgical que le potentiel infecté doit porter pour diminuer les risques de contagion. L’infirmière reste à l’extérieur du domicile le temps que le patient prépare sa carte de sécurité sociale et une ordonnance. Stéphanie Martin n’entrera dans la maison qu’au dernier moment, uniquement pour effectuer le prélèvement et immédiatement repartir.

Le Grand-Duché de Luxembourg est un des pays au monde qui pratique le plus de tests COVID19, soit par système de drive-in, soit par tests à domicile. Les tests s’effectuent sur simple ordonnance d’un médecin. Ici, pas besoin d’être gravement malade. D’ailleurs ce jour-là, le patient c’est Michael, il avait simplement besoin d’être rassuré. "Je voulais savoir. Je suis asthmatique. Le virus se transmet de multiples façons. Je voulais prendre les devants". Michaël est Luxembourgeois, mais les tests sont également ouverts aux travailleurs frontaliers.

Les laboratoires fonctionnent 24 heures sur 24

Quelques heures après le prélèvement, l’échantillon rejoint un des laboratoires compétents pour être analysé. Ici, on fonctionne désormais 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.
Cinq heures suffisent pour obtenir les résultats des tests effectués essentiellement sur les personnes qui présentent des symptômes et sur le public cible. Les tests sont systématiques pour le personnel soignant. Pas pour le reste de la population. Et pour Jean-luc Dorson, directeur de Bionextlab, cela n’aurait pas beaucoup d’intérêt. "Pratiquer des tests systématiques sur toute la population est illusoire. Une personne négative peut devenir positive deux, trois jours plus tard. Il faudrait donc tester à de nombreuses reprises tout le monde. Ça n’aurait pas beaucoup d’intérêt, et surtout nous manquons de réactifs pour pratiquer autant de tests".

Pas de tests généralisés mais le Grand-Duché de Luxembourg teste quand même six fois plus qu’en Belgique. C’est un des endroits les plus testés au monde ! Seulement dix à quinze pourcent des tests effectués se révèle positif. Dans ce cas, l’accent est mis sur le suivi. Un Belge résidant au Grand-Duché de Luxembourg témoigne anonymement. Il a été testé positif il y a huit jours. "J’ai reçu 50 masques, un gel désinfectant et je reçois un appel chaque jour pour prendre de mes nouvelles".