La manifestation des gilets jaunes à Toulouse émaillée de violences

Pour leur 22ème journée de mobilisation, des milliers de gilets jaunes se sont retrouvés à Toulouse dont ils voulaient faire leur capitale d’un jour. Sous un magnifique ciel bleu, ce rassemblement a commencé par une ambiance festive. Pour accueillir " chaleureusement " tous les manifestants, un spectacle a notamment été organisé place Thomas Wilson, l’un des lieux emblématiques de la ville rose. Il faut préciser que la Place du Capitole était interdite. Les gilets jaunes ont ensuite entamé le parcours de plusieurs kilomètres dans les rues de Toulouse et moins d’une heure plus tard, la situation a commencé à dégénérer.

L’intention d’en découdre avec les forces de l’ordre

Clairement venus à Toulouse avec l’intention d’en découdre avec les forces de l’ordre, plusieurs gilets jaunes, généralement vêtus de noir et porteurs d’une cagoule, ont affronté les policiers qui interdisaient l’accès à certains quartiers de la ville, dont la Place du Capitole. Des gaz lacrymogènes ont été utilisés par les forces de l’ordre pour tenter de disperser les émeutiers.

Ceux qui étaient venus pour marcher pacifiquement ont alors quitté la manifestation. En début d'aprè-midi, les forces de l’ordre essayaient de reprendre le contrôle de la situation.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK