L'armée russe a acheté cinq dauphins et refuse d'expliquer pourquoi

Dans sa longue liste d'achats, derrière les missiles, armes, munitions, avions de chasse ou blindés, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a ajouté une nouvelle ligne quelque peu inhabituelle : mammifères marins.

Des dauphins plus exactement. Oui, l'armée russe a fait l'acquisition de dauphins.

Destination : la Crimée

Au nombre de cinq, trois mâles et deux femelles, pour la modique somme de 350 000 roubles par animal, soit environ 4700 euros le mammifère.

Et ce ne sont pas n'importe quels dauphins, des dauphins "aux dents intactes, de longueur moyenne et sans mucus au niveau de leur évent". Bref, des mammifères en bonne santé.

Pas de déclaration officielle quant à l'usage qui sera fait de ces animaux. Ce que l'on sait, c'est qu'ils seront transportés à partir du 1er août vers un centre d'entraînement militaire pour les mammifères marins à Sébastopol, port d'attache de la Flotte russe de la mer Noire en Crimée, selon les documents publiés par le gouvernement russe lors de l'appel d'offres lancé au début du mois de mars.

Tradition soviétique

La même Crimée, que celle qu'a annexée la Russie en mars 2014. Elle récupérait ainsi par la même occasion ce centre d'entraînement animal installé sous l'ère soviétique en 1965, rappelle The Guardian. Sergueï Choïgou a visiblement décidé de lui donner une seconde vie et de renouer avec la tradition soviétique.

Les dauphins ont été entraînés par l'URSS et les États-Unis à l'époque de la Guerre froide pour détecter des mines sous-marines ou des objets suspects près de leurs navires respectifs ou dans les eaux côtières.

"Les Américains ont commencé avant nous. Lorsque les services de renseignement soviétiques ont appris ce que les dauphins américains étaient capables de faire, dans les années 1960, nos militaires ont décidé de s'intéresser à la question", avait affirmé début mars à l'AFP l'officier à la retraite Viktor Baranets.

2 images
Le président russe Vladimir Poutine en compagnie de deux dauphins le 1er septembre 2013 à l'oceanarium de l'île Rousski (Russie). © ALEXEI NIKOLSKY - AFP

Pas de plan militariste

Selon Baranets, les dauphins soviétiques étaient notamment entraînés à poser des explosifs sur les navires ennemis et à détecter les torpilles abandonnées et les épaves au fond de la mer Noire.

Les États-Unis ont encore eu recours à ces animaux lors de la guerre en Irak au début des années 2000, comme en témoigne le cliché en haut de cet article.

Mais aucune indication ne filtre aujourd'hui quant à la mission de ce nouveau commando marin russe. Le ministre de la Défense refuse de donner la moindre interview aux médias.

Le gouvernement assure toutefois que la Russie n'a aucun plan militariste les concernant, écrit NBC News, précisant que les dauphins sont aussi utilisés pour la thérapie psychologique et le stress.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK