L’Allemagne réhabilite les homosexuels exclus de l’armée par le passé en raison de leur orientation

Le gouvernement allemand vient d’adopter un projet de loi qui va réhabiliter et indemniser les soldats homosexuels, aussi bien dans la Bundeswehr que dans l’ancienne Armée populaire de la RDA communiste.

"Nous ne pouvons pas effacer la souffrance infligée à tous ces gens, ni réparer les torts causés à leur carrière. Mais nous voulons faire un geste partout où c’est possible", a déclaré la ministre de la Défense Annegret Kramp-Karrenbauer aux médias locaux. A ses yeux, cette loi permettra de “tourner une page sombre dans l’histoire de l’armée”.

Des carrières ont été brisées en raison de l’orientation sexuelle

Concrètement, le projet élaboré par le ministère de la Justice prévoit d’annuler les condamnations de soldats, radiés ou dégradés par des tribunaux militaires en raison de leur orientation sexuelle. Jusqu’en 1969, si on découvrait que vous étiez homosexuel au sein de la Bundeswehr, vous étiez tout simplement révoqués. Plus tard, on a estimé que cela provoquait de l’insécurité. Les soldats gays n’étaient plus pénalement condamnables, mais étaient recalés aux examens d’officier. Il a fallu attendre l’an 2000 pour que l’armée allemande lève les limitations de carrière aux homosexuels, et s’ouvre dans le même temps aux femmes.


►►► Lire aussi : le "tabou gay" dans l’armée américaine va être levé


Les soldats vont recevoir un dédommagement de 3000 euros, un signe "visant à restaurer la dignité de tous ces hommes qui ne voulaient rien d’autre que de servir leur pays", selon Annegret Kramp-Karrenbauer. Cette même somme sera aussi versée aux soldats homosexuels dont la carrière a été entravée à cause de l’orientation sexuelle.

Le tabou persiste, même en Belgique

En Belgique, en 2005, le ministre de la Défense de l’époque, André Flahaut, a lancé une campagne sur la diversité. Chez nous, la législation ne prévoit aucune exception pour les homosexuels dans l’armée, ni d’exclusion de certaines fonctions hiérarchiques. Ce qui ne veut pas dire qu’il est facile d’avouer son homosexualité à l’armée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK