"Jean-Claude Juncker ne peut pas être le symbole de l'Europe" selon Eva Joly, eurodéputée Europe Ecologie

Députée européenne depuis 2009, élue sur la liste Europe Ecologie, Eva-Joly est ce samedi 28 mai l’invitée du Grand Oral RTBF/Le Soir sur La Première. Ancienne magistrate, l’euro députée franco-norvégienne dénonce l’actuelle gouvernance de la Commission européenne exercée par Jean-Claude Juncker. Elle affirme : Le business modèle du Luxembourg, c’est le blanchiment et la capture du produit fiscal d’autres pays.

Avec la chroniqueuse Guillemette Faure, Eva Joly vient de publier " Le loup dans la bergerie ", un ouvrage sans concession pour l’actuel président de la Commission européenne. Il ne peut pas être le symbole de l’Europe, précise-t-elle. Un président qu’elle dépeint comme l’homme des paradis fiscaux placé à la tête de l’Europe.

Si nous ne changeons pas, l’idée européenne va mourir, explique Eva Joly. Nous sommes à la croisée des chemins, la France et l’Allemagne doivent reprendre le " lead ", nous ne pouvons pas le faire à 28, il faut un changement de traité, nous devons avoir une politique sociale, instaurer des droits sociaux inaliénables et avoir une gestion budgétaire commune et mettre le citoyen au centre, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

L’interview d’Eva Joly a été réalisée par Dominique Berns, journaliste au journal Le Soir, Jean-Pierre Jacqmin, directeur de l’information à la RTBF, et Jacques Crémers, chef de rédaction de La Première/RTBF.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK