Italie, Espagne, Hongrie, France...: quels sont les pays qui exigent un pass sanitaire en Europe et pour quels lieux?

Le pass sanitaire réserve l’accès à certains lieux publics aux personnes vaccinées, guéries ou testées négatives.

La Hongrie et le Danemark ont été parmi les premiers pays européens à le lancer. En Hongrie, des certificats d’immunité, délivrés dès la première dose de vaccin, sont requis dans les établissements de santé, pour accéder aux événements sportifs ou musicaux ainsi qu’aux événements regroupant plus de 500 personnes.

En Autriche, un "green pass" est requis depuis début juillet pour accéder aux restaurants et lieux culturels.

Au Luxembourg, un pass est exigé dans certains restaurants et cafés où les clients peuvent alors déambuler sans masque et distanciation.

Au Portugal, il est notamment requis pour séjourner dans un hôtel ou faire du sport. Il est aussi demandé pour accéder aux salles intérieures des restaurants, mais seulement le week-end dans les régions les plus touchées.

En France, le pass sanitaire y est obligatoire depuis le 21 juillet dans les lieux de loisirs et de culture qui rassemblent plus de 50 personnes. Il sera étendu dès le 9 août aux cafés-restaurants, foires et salons, avions, trains et cars longs trajets, ainsi qu’aux établissements médicaux.

L’Italie imposera à partir du 6 août un "green pass" pour accéder aux lieux fermés comme les bars et restaurants, piscines, salles de sport, enceintes sportives, musées, cinémas, théâtres, parcs thématiques… Il sera délivré dès la première dose de vaccin.

En Irlande, le pass n’est pour l’heure exigé que pour accéder aux salles intérieures des restaurants et pubs.

En Espagne, les régions ont la main sur l’introduction du sésame.

Et en Allemagne, selon les Länder, un certificat de vaccination ou un test négatif peut être requis pour accéder à des lieux comme les hôtels, les salles de sport, les cinémas ou les lieux de prostitution. 

Sur le même sujet...

JT du 24/07/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK