Inondations en Allemagne : quelque 2 milliards d’euros de dégâts sur les infrastructures

Des routes effondrées et des voies ferrées "pulvérisées": le montant des dégâts sur les infrastructures endommagées par les inondations dramatiques ayant touché l’ouest de l’Allemagne a été évalué jeudi à environ deux milliards d’euros par le ministre des Transports.

Côté chemins de fer, de nombreuses lignes devraient pouvoir bénéficier d’une remise en l’état d’ici la fin de l’année, a indiqué Andreas Scheuer lors d’une réunion extraordinaire de la commission des transports du Bundestag, la chambre basse du parlement.


►►► À lire aussi : Le système d’alerte aux inondations "pas optimal" en Allemagne


Pour les liaisons les plus sévèrement touchées, les travaux devraient prendre deux à trois ans, selon le ministre cité par un communiqué du Bundestag.

Certaines voies ferroviaires ont été "pulvérisées", a-t-il précisé, évoquant notamment la ligne reliant Cologne à Trêves, sur laquelle les dégâts ne peuvent être constatés qu’à l’aide de drones, faute d’accès possible pour l’instant.

En Rhénanie-Palatinat et en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, les deux régions les plus touchées, se trouvent de grandes villes comme Cologne, Bonn, Düsseldorf, Coblence, autour desquelles des vallées ont été dévastées.

Chemins de fer

La compagnie nationale Deutsche Bahn doit reconstruire entièrement ou réparer sept lignes dans la zone inondée, a déclaré une porte-parole à la radio Deutschlandfunk.

Selon les chemins de fer, un total de 600 kilomètres de voies ont été détruits et 80 gares ont été endommagées, certaines gravement.


►►► À lire aussi : Intempéries : le temps orageux menace à nouveau les zones sinistrées de l’ouest de l’Allemagne


Côté communications, "90% de l’infrastructure numérique", comme les pylônes de téléphonie mobile, ont déjà été remis en marche, a détaillé Andreas Scheuer.

Ces inondations, la pire catastrophe naturelle subie par l’Allemagne ces dernières décennies, ont également fait 177 morts dans le pays, selon un bilan encore provisoire car de nombreuses personnes restent portées disparues.

 

Sur le même sujet:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK