Exclure la Hongrie de l'UE? "Jean Asselborn n'est pas sérieux", rétorque Budapest

Le ministre luxembourgeois Jean Asselborn appelle à exclure la Hongrie de Viktor Orban de l'UE
Le ministre luxembourgeois Jean Asselborn appelle à exclure la Hongrie de Viktor Orban de l'UE - © THIERRY MONASSE - AFP

Le torchon brûle entre Budapest et Luxembourg. Le chef de la diplomatie luxembourgeoise, Jean Asselborn, a appelé à exclure au moins temporairement la Hongrie de Viktor Orban de l'Union européenne pour violation de ses valeurs démocratiques fondamentales. Son homologue hongrois lui a sèchement répondu en le qualifiant de frustré et pas sérieux.

"Des gens tels qu'Orban ont conduit à ce que l'UE donne l'image d'une Union qui ose à l'extérieur défendre des valeurs qu'elle n'est plus capable de maintenir à l'intérieur" du bloc, a déploré Jean Asselborn dans le quotidien Die Welt, à quelques jours d'un sommet des dirigeants européens à Bratislava sur l'avenir du projet européen.

La seule manière de préserver la cohésion et les valeurs de l'Union européenne

"Ceux qui, comme la Hongrie, bâtissent des clôtures contre des réfugiés de guerre, qui violent la liberté de la presse ou l'indépendance de la justice, devraient être temporairement, voire même définitivement, exclus de l'UE. C'est la seule manière de préserver la cohésion et les valeurs de l'Union européenne", a estimé le ministre luxembourgeois, en jugeant que l'UE ne "peut tolérer un tel comportement" comme celui du gouvernement du Premier ministre hongrois.

Cette possibilité d'exclusion pour violations des valeurs fondamentales du bloc est prévue dans les traités européens mais requiert l'unanimité des Etats membres, ce qui rend son application très difficile.

"Arrêtez d'insulter les Hongrois"

Le ministre hongrois des Affaires étrangères Peter Szijjarto a riposté sèchement mardi à ce qu'il qualifie d'"insulte à la Hongrie et au peuple Hongrois", estimant que Jean Asselborn ne pouvait être pris au sérieux. Selon le chef de la diplomatie hongroise, son homologue luxembourgeois est "frustré de s'être lui même exclu depuis longtemps des hommes politiques qui sont pris au sérieux".

 

"Les Hongrois auront les premiers le droit en Europe de décider sur une question vraiment importante pour l'avenir de l'Europe sur la politique migratoire", a-t-il ajouté. "Contrairement à Jean Asselborn, nous écoutons le peuple. Jean Asselborn n'est pas une personne sérieuse, il faut qu'il arrête d'insulter les Hongrois".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK