Donetsk: un tué par des tirs ukrainiens malgré la trêve, affirment les rebelles

Un personne a été tuée samedi et une autre blessée par des tirs de l'armée ukrainienne à Donetsk, fief des rebelles prorusses dans l'est de l'Ukraine, après plusieurs semaines de trêve quasi totalement respectée, ont affirmé les autorités séparatistes.

"Selon les premières informations, il s'agit de civils", a indiqué le "ministère" de la Défense séparatiste, cité par l'agence de presse officielle des rebelles.

Peu avant, cette même structure citée par l'agence de presse russe Interfax avait affirmé que le défunt était un combattant rebelle.

Les informations sur la nature des armes utilisées étaient également confuses, les séparatistes ayant d'abord évoqué des tirs de chars, puis de ceux de mortiers.

Interrogée par l'AFP, l'armée ukrainienne a pour sa part dénoncé une "provocation qui vise à déstabiliser la situation dans l'Est", selon les mots du porte-parole de l'état-major Vladislav Seleznev.

"Sous n'ouvrons jamais le feu contre des civils", a-t-il affirmé.

La mission de l'Organisation pour la coopération et la sécurité en Europe (OSCE), dont des observateurs sont déployés dans l'est de l'Ukraine, n'était pas en mesure de commenter sur cet incident.

"Nous pourrons probablement faire une déclaration dans une heure. Pour l'instant, les informations continuent d'arriver depuis le terrain", a indiqué à l'AFP le porte-parole de la mission, Michael Bociurkiv.

La conflit dans l'Est opposant l'armée ukrainienne et les rebelles prorusses a fait plus de 8.000 morts depuis son déclenchement en avril 2014, mais depuis début septembre, les combats ont presque totalement cessé en vertu d'une nouvelle trêve, toujours en vigueur.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK