Deux activistes yézidies reçoivent le Prix Sakharov du Parlement européen

Deux activistes yézidies reçoivent le Prix Sakharov du Parlement européen
Deux activistes yézidies reçoivent le Prix Sakharov du Parlement européen - © FREDERICK FLORIN - AFP

Nadia Murad et Lamiya Aji Bashar, deux jeunes femmes de la communauté yézidie irakienne et survivantes de Daech, ont reçu mardi le Prix Sakharov du Parlement européen. Elles avaient été capturées en 2014 par le groupe terroriste Etat Islamique, et utilisées comme esclaves sexuelles avant de pouvoir s'échapper et de se faire les porte-parole des victimes de violences sexuelles.

Nadia Murad, 23 ans, et Lamiya Aji Bashar, 18 ans, viennent d'un village proche de Sinjar, dans le nord-ouest de l'Irak. A l'été 2014, leur communauté, les yézidis, avaient fait les gros titres après que Daech a essayé de l'exterminer. Tous les hommes de leur village ont été assassinés, tandis que les jeunes femmes étaient enlevées et réduites en esclavage sexuel. Nadia Murad a réussi à s'enfuir en novembre 2014. Lamiya Aji Bashar s'est enfuie en avril 2016 et a été grièvement blessée dans l'opération.

Militer pour attirer l'attention

Les deux jeunes femmes ont trouvé refuge en Allemagne. Elles militent désormais pour attirer l'attention sur ce que la communauté yézidie a vécu et sur le sort de toutes les femmes et filles utilisées par Daech comme esclaves sexuelles.

Durant une cérémonie très émouvante, Nadia Murad et Lamiya Aji Bashar ont reçu à plusieurs reprises une standing ovation du Parlement européen, réuni à Strasbourg. Les deux jeunes femmes ont demandé à l'Europe d'aider les yézidis. "Cela fait deux ans et demi que cette tragédie nous a frappés, mais des milliers de femmes et d'enfants sont toujours retenus en otage par l'Etat islamique", a dénoncé Lamiya Aji Bashar. Nadia Murad a qualifié de génocide les attaques subies par la communauté yézidie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK