Bulgarie: démission de la ministre de l'Énergie sur des soupçons de corruption

La ministre bulgare de l'Energie, Temenoujka Petkova, a annoncé ce vendredi sa démission en raison de soupçons de corruption liés à la vente d'une entreprise du secteur énergétique
La ministre bulgare de l'Energie, Temenoujka Petkova, a annoncé ce vendredi sa démission en raison de soupçons de corruption liés à la vente d'une entreprise du secteur énergétique - © NIKOLAY DOYCHINOV - AFP

La ministre bulgare de l'Energie, Temenoujka Petkova, a annoncé ce vendredi sa démission en raison de soupçons de corruption liés à la vente d'une entreprise du secteur énergétique, alors que la Bulgarie, qui assure la présidence tournante de l'UE, est dans le collimateur de Bruxelles dans ce domaine.

À la suite de révélations de presse, Temenoujka Petkova a admis connaître "de longue date" la propriétaire d'une entreprise bulgare peu connue, Inercom, retenue à la surprise générale jeudi pour acheter la plus grande société de distribution d'énergie du pays, CEZ Bulgaria.

Le Premier ministre Boïko Borissov a confirmé ce vendredi à des journalistes, en marge du sommet européen de Bruxelles, lui avoir conseillé de quitter ses fonctions pour "éviter toute atteinte à l'image du gouvernement".

CEZ Bulgaria réalise un chiffre d'affaires de 900 millions d'euros, précise le site internet spécialisé Kapital, qui évalue le montant de la transaction à 320 millions d'euros.

Une petite société pour absorber un géant

Le choix d'Inercom, une petite société exploitant trois sites d'énergie éolienne, pour reprendre ce géant à l'échelle bulgare face à plusieurs concurrents, dont le consortium bulgaro-indien Future Energy, a alimenté les soupçons de corruption jusqu'au sein-même de la majorité gouvernementale.

"Je ne peux pas imaginer comment une entreprise avec des actifs de 90.000 leva (45.000 euros) et des pertes de 11.000 leva (5.500 euros) achèterait la plus grande société énergétique privée de Bulgarie", a relevé ce vendredi le président de la commission parlementaire sur l'Energie, Delyan Dobrev, membre, comme la ministre démissionnaire, du parti Gerb du Premier ministre.

Temenoujka Petkova, 51 ans, entrée au gouvernement en 2014, a rejeté toute accusation d'irrégularité, soulignant que l'Etat n'avait pas été impliqué dans le choix du repreneur. La transaction doit encore être approuvée par plusieurs commissions indépendantes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK