"Avez-vous reçu ma petite culotte ?", le moment surréaliste du Premier ministre français Jean Castex interpellé lors d’une visite officielle

En visite officielle à Laval, une ville de l’ouest de la France en région des Pays de la Loire, le Premier ministre français Jean Castex a été interpellé par une commerçante qui lui avait envoyé sa petite culotte en avril dernier. "Bonjour Monsieur le Ministre, avez-vous reçu ma petite culotte ?" a-t-elle lancé du pas de sa boutique. Aucunement déstabilisé, le temps d’un sourire à l’assemblée autour de lui, et Castex rétorque : "C’est vous madame ? ". S’engage alors une cordiale joute verbale :

- "Ah, il n’y a pas que moi. Moi et mes collègues"
- "Alors il n’y en avait pas assez… vous savez que j’en ai fait don", ajoute Castex
- "Ah ben oui, nous avions demandé"
- "Voilà, c’est fait"
- "C’est bien"
- {…}

Car l'interpellation n'était ni gratuite, ni dénuée de fondement. En avril dernier, Cathy Le Boucher, la commerçante de Laval, avait en effet envoyé une petite culotte au Premier ministre pour sensibiliser le gouvernement sur les difficultés économiques du secteur du textile, notamment des boutiques de sous-vêtements, administrativement fermées à cause des restrictions sanitaires.

Une initiative suivie par plus d’une centaine de commerçantes, elles aussi considérées comme "non-essentielles" par le gouvernement. Mais à l’époque, la réponse standardisée envoyée par le cabinet du Premier ministre n’avait pas vraiment convaincu. Raison pour laquelle Cathy Le Boucher s’est senti pousser des ailes lors de la visite de Castex en Mayenne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK