Allemagne: perquisition dans une mosquée salafiste

La police allemande a mené mercredi une perquisition dans une mosquée de Hildesheim (nord) considérée comme un haut-lieu de l'islam radical, a annoncé l'agence allemande DPA citant le ministère régional de l'Intérieur de Basse-Saxe.

Les appartements de huit membres de la direction de l'association qui gère cette mosquée, "le cercle de l'islam de langue allemande d'Hildesheim" (DIK), ont également fait l'objet de fouilles de la police, selon la même source.

"Le DIK est un haut lieu de la scène salafiste radicale", a indiqué le ministre de l'Intérieur de Basse-Saxe, Boris Pistorius. "Après des mois de préparation, nous avons franchi aujourd'hui avec ces perquisitions un pas important vers l'interdiction de l'association", a-t-il ajouté.

Des appels à la "haine contre les incroyants"

Selon les services de renseignement cités par DPA, cette mosquée est connue pour radicaliser certains fidèles et les inciter au djihad dans les zones de conflit.

Dans des prêches, des séminaires et des interventions orales, des appels à la "haine contre les incroyants" sont également lancés, selon Boris Pistorius.

La nervosité est grande en Allemagne, qui a vécu en dix jours deux attentats perpétrés par des réfugiés et commis au nom des djihadistes du groupe terroriste État islamique (EI), et une fusillade sanglante commise par un jeune Germano-Iranien qui a tué neuf personnes dans un centre commercial de Munich (sud).

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK