Le vent des forêts : relancer l'économie par la culture

Vents des forêts
Vents des forêts - © Tous droits réservés

Comment l'Union européenne est-elle ressentie dans une région enclavée, éloignée de tout? L'Europe peut-elle, en investissant dans la culture, aider au développement de régions défavorisées. C'est le point de départ de ce reportage dans quelques villages du département de la Meuse.

L'Union européenne est souvent décevante par son manque de décisions mais elle est parfois surprenante. Qui, en effet aurait pu penser qu'elle subventionnerait la construction de quatre petites cabanes au milieu des bois, non loin de Verdun?

Et pourtant. Elle a investi dans un projet intitulé "Le vent des forêts", un projet qui depuis 16 ans font cohabiter art et ruralité dans six petits villages de l'est de la France.

Le vent des forêts expose une centaine d'œuvres sur 5000 hectares de forêt et de campagne, le long de 45 kilomètres de sentiers. Parcours  bucolique pour amateurs d art contemporain.

Ce projet est venu de la population locale, qui continue à y participer. Une population qui accueille les artistes et les aide bénévolement à installer leurs œuvres. 

Les menuisiers, chaudronniers et autres artisans locaux participent également a la réalisation des œuvres.

Ce projet a donné un nouvel élan à ces villages, a insufflé des initiatives dans le secteur de l'hôtellerie et de la restauration, mais pas seulement.

C est peut être pour cela que l Union a décidé de subventionner la construction de ces quatre petites cabanes. Elles serviront de refuges, de lieux de pic-nic, de sieste ou d'hébergement pour les promeneurs.

Au delà des retombées immédiates que le tourisme culturel amène dans la région, le Vent de Forets souffle de l'espoir, de l'enthousiasme dans une région économiquement sinistrée et enclavée. Et même les chasseurs, très nombreux ici doivent le reconnaître. "Bruxelles" les ennuie par sa volonté de réglementer leur passion mais apporte aussi une perspective de développement indispensable à la vie de leurs enfants.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK