Elysée: François Hollande devant Nicolas Sarkozy, percée historique de Marine Le Pen

Présidentielle française: François Hollande en tête
3 images
Présidentielle française: François Hollande en tête - © AFP

François Hollande a donc remporté le premier tour de l’élection présidentielle française. Avec 28,63% des suffrages, le candidat socialiste devance le président sortant Nicolas Sarkozy (27,18%). Ils s’affronteront lors du deuxième tour programmé le 6 mai. Marine Le Pen (Front National) est troisième avec un score historique de 17,9%.

Le candidat socialiste, François Hollande, est donc arrivé en tête lors du premier tour de la course à l’Elysée.

Il réalise un score de 28,4% alors que Ségolène Royal, la candidate socialiste lors du scrutin présidentiel de 2007, avait, elle, rassemblé 25,5% des suffrages. C’est donc une excellente nouvelle pour les socialistes.

Nicolas Sarkozy, président sortant et candidat de l’UMP, réalise, lui, un score de 27,18%, en baisse par rapport aux 31,18% qu’il avait enregistrés en 2007.

Si les jeux restent ouverts pour le second tour, les augures semblent plus favorables à François Hollande. Tous les sondages donnent le maire de Tulle vainqueur dans sa confrontation en face-à-face avec Nicolas Sarkozy (les dernières consultations établissent un rapport de 54% contre 46%).

Des cadres du camp Sarkozy avaient eux-mêmes avancé le fait qu’il était vital pour leur favori de finir en tête de ce premier tour. Symboliquement, le signal est très fort car c’est la première fois qu'un président sortant qui participe à l’élection ne gagne pas au premier tour depuis l’instauration de la Ve République.

"Les Français m'ont répondu ce soir en me permettant d'être aujourd'hui le mieux placé pour devenir le prochain président de la République", a d'ailleurs lancé François Hollande à ses partisans.

Nicolas Sarkozy veut lui miser sur ses capacités de débatteur pour inverser la tendance et "propose que trois débats soient organisés (avec François Hollande), portant sur des questions économiques et sociales, de société et les questions internationales".

Une proposition à laquelle François Hollande a d'ores et déjà décidé de ne pas donner suite.

Marine Le Pen en troisième homme avec un score historique

Le troisième homme de ce premier tour est une femme. La candidate d’extrême-droite, Marine Le Pen (Front National) réalise un score de 17,9%.

La fille de Jean-Marie Le Pen a réussi son pari de faire mieux que son père en 2002 (ce dernier s’était alors qualifié pour le second mais avec un score inférieur de 16,86%). Elle enregistre le meilleur score d'un candidat d'extrême-droite dans l'histoire des élections présidentielles en France

Elle devance nettement le candidat du Front de Gauche Jean-Luc Mélenchon et son score de 11,11%. Un score honorable mais en-deçà de ce que lui prédisaient les sondages. Ce dernier a d'ores et déjà appelé ses partisans à "se mobiliser" pour battre Nicolas Sarkozy et clairement appelé à voter pour François Hollande au second tour.

Le centriste François Bayrou, qui avait été le troisième homme de l'élection de 2007 avec 18,57%, ne réalise cette fois qu'un score de 9,13%. 

La candidate écologiste Eva Joly enregistre un maigre 2,3%. Les autres "petits" candidats font des scores inférieurs à 2%: le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan est à 1,8%, Philippe Poutou du NPA (extrême gauche) fait 1,2%, et Nathalie Arthaud de Lutte Ouvrière est, elle, à 0,6% et Jacques Cheminade (Solidarité et progrès) à 0,2%

Taux de participation important mais moins élevé qu'en 2007

Le taux de participation estimé à 80% dans ce premier tour de l’élection présidentielle soit un peu moins que les 83,77% enregistrés lors du premier tour de 2007. Toutefois, la participation de 2007 était exceptionnelle. En 2002, le taux de participation n'était que de 71,6%.

Julien Vlassenbroek

Le fil de nos envoyés spéciaux

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
JT 13h
en direct

La Une

JT 13h