Grèce : Vert et conquérant, une entreprise qui marche

Grèce : Vert et conquérant, une entreprise qui marche
Grèce : Vert et conquérant, une entreprise qui marche - © Tous droits réservés

La Grèce est en récession. Inutile de revenir sur ce constat. Et personne ne lui prédit une nouvelle embellie avant longtemps. Au milieu de ce marasme pourtant des entreprises marchent. Elles produisent, vendent et exportent. C'est le cas de l'usine de literie que nous avons visitée.

Née il y a 20 ans du projet écolo avant la lettre de deux frères ayant beaucoup voyagé, Coco-mat est aujourd'hui un des fleurons de l'industrie grecque. Cette entreprise de literie et d'articles de nuit cultive son label écologique en n'utilisant que des produits naturel dans la fabrication de ses matelas, oreillers, coussins, meubles…

Elle fabrique l'essentiel de sa production à Xanthi, en Thrace cette région qui fait frontière avec la Turquie et la Bulgarie et qui est peuplée d'une importante minorité musulmane. Au départ, l'usine a été installée là-bas grâce aux incitants du gouvernement. Ce dernier voulait y faire venir des travailleurs des autres parties de la Grèce à la fois pour développer la région et mais aussi pour y réduire l'influence musulmane. A la fin des années 80, de nombreux Grecs des bords de la mer noire avaient d'ailleurs été accueillis dans la région pour les mêmes raisons.

Aujourd'hui ces incitants, la firme n'en a plus besoin. Elle fabrique à Xanthi mais vend un peu partout : une vingtaine de magasins en Grèce, une douzaine en Europe occidentale dont un à Anvers, trois en Turquie, un en Arabie Saoudite, sept en Chine et bientôt une deuxième enseigne à Manhattan.

C'est dire si l'exportation a une importance primordiale pour la firme. La moitié de son chiffre d'affaires est d'ailleurs réalisé en Chine où ses produits s'écoulent auprès d'une population fortunée, pour laquelle la marque est une manière de distinction.

C'est dire aussi combien est importante la distribution des produits : magasins de la marque, parfois franchisés, parfois exploités directement.

En tous cas, la stratégie de développement de l'entreprise se fait essentiellement à l'export aujourd'hui. Normal vu la situation en Grèce.

Les produits de Coco-mat sont chers, ce sont des articles de luxe. Le soin mis à leur fabrication est dès lors primordial : du fait main quasiment, comme le montre le reportage ci-joint.

Mais c'est aussi une entreprise qui veut toujours produire en Grèce. La plupart des industries créées dans le zoning de Xanthi ont aujourd'hui délocalisé leur production vers des horizons où la main d'œuvre est moins chère. Coco-mat lui continue à fabriquer à Xanthi. Sans doute la main d'œuvre est en Thrace légèrement moins chère que dans les parties centrales du pays. Mais ce n'est pas cela qui joue le plus, prétendent les responsables. Ce qui joue essentiellement c'est la volonté de maintenir la qualité de la production. Ils envisagent de délocaliser éventuellement ailleurs en Europe, pour être plus près de leurs magasins, mais en tous cas pas en Chine. Une discussion a eu lieu à ce propos; l'option chinoise a été rejetée par peur d'une baisse de qualité. Les articles de la marque sont d'ailleurs labellisés "made in EU", certainement aussi un argument de vente.

Coco-mat n'est pas la seule firme à jouer ainsi sur un mélange de "naturel" et de qualité. Les cosmétiques "Korrès", autre succès de l'industrie grecque, jouent sur les mêmes registres.

Christian Dupont

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK