Standard & Poor's compare les situations américaine et française

Le président français Nicolas Sarkozy et son homologue américain Barack Obama, le 4 novembre 2011 à Cannes
Le président français Nicolas Sarkozy et son homologue américain Barack Obama, le 4 novembre 2011 à Cannes - © Lionel Bonaventure

La situation budgétaire des Etats-Unis et de la France est "similaire", a estimé samedi Frank Gill , l'un des responsables en charge de la notation des Etats en Europe auprès de Standard and Poor's (S&P), pointant pourtant des différences majeures entre la situation des deux pays.

"La situation budgétaire des deux pays est probablement similaire", a déclaré M. Gill lors d'une conférence téléphonique organisée au lendemain de la dégradation de neuf pays de la zone euro par (SP), dont la France.

"Si vous regardez le niveau de leur dette rapporté au PIB (produit intérieur brut), ils sont dans les mêmes eaux", a-t-il justifié, en réponse à une question sur les différences entre les deux pays, qui sont désormais crédités de la même note par l'agence américaine, soit "AA+".

Or, la dette de l'Etat fédéral représente environ 100% du PIB américain, tandis que la dette publique de la France n'équivaut qu'à 85% du PIB de la première économie mondiale.

Un écart renforcé par le fait que la dette fédérale n'inclut pas celle des collectivités, contrairement à la dette publique française.

Poursuivant sa comparaison, M. Gill a ajouté qu'en utilisant comme paramètre "le stock de dette rapporté aux recettes de l'Etat, (...) la France fait nettement mieux, parce que sa fiscalité est beaucoup plus élevée".

Quant aux déficits budgétaires, "ils sont bien moindres en France", a-t-il souligné.

Concernant les facteurs externes de détérioration potentielle des finances publiques, M. Gill a relevé que "les banques françaises (étaient) actuellement sous pression", mais que les Etats-Unis faisaient face à un risque très important avec les deux organismes géants de refinancement hypothécaire Fannie Mae et Freddie Mac, qui "n'ont en réalité plus de fonds propres".

Par ailleurs, la France peut compter, au moins jusqu'aux prochaines élections, sur un exécutif et un Parlement contrôlés par le même parti, quand les Etats-Unis se trouvent souvent "dans l'impasse" sur le plan politique.


AFP

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK