Yémen: une guerre "stupide", contre les intérêts des pays engagés

Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres, le 5 décembre 2017 à New York
Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres, le 5 décembre 2017 à New York - © STEPHANIE KEITH

Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres a qualifié dimanche de "stupide" la guerre au Yémen, contraire, selon lui, aux intérêts mêmes des pays engagés, et dit espérer que l'intervention de Donald Trump facilitera l'acheminement de l'aide humanitaire.

"Je trouve que c'est une guerre stupide, (...) contre les intérêts de l'Arabie saoudite et des Emirats" arabes unis, a déclaré le dirigeant lors d'un entretien à la chaîne américaine CNN.

Le conflit oppose actuellement les rebelles Houthis, soutenus par l'Iran et qui contrôlent la capitale Sanaa, au camp du président Abd Rabbo Mansour Hadi, soutenu par une coalition commandée par l'Arabie saoudite.

Pour M. Guterres, cette guerre est aussi "contraire aux intérêts du peuple du Yémen", en proie à la "pire crise humanitaire au monde", selon l'ONU.

Dix-sept millions de personnes ont besoin d'aide alimentaire, dont sept risquent la famine.

Le président américain a appelé mercredi l'Arabie saoudite, alliée des Etats-Unis, à ouvrir "immédiatement" l'accès à l'aide internationale au Yémen, pays qu'elle soumet à un blocus terrestre et maritime.

Les agences de l'ONU ont notamment demandé une "trêve" humanitaire pour venir en aide à la population de Sanaa, régulièrement bombardée par les forces de la coalition soutenue par les Saoudiens.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK