Yémen: trois ambassades fermées pour menace d'attentat

Après les ambassades britannique et américaine, la France a également décidé de fermer sa représentation à Sanaa, tandis que le Japon et l'Espagne ont restreint les accès à leurs postes diplomatiques.

Les menaces qui pèsent sur les ambassades occidentales résulteraient de la perte de contact, par les services de sécurité, avec six camions remplis d'armes et d'explosifs, comme le précise le site de la BBC

Sans préciser la date de la réouverture, un responsable de la sécurité de l'ambassade américaine, joint au téléphone par l'AFP, a indiqué que la chancellerie restait fermée lundi. Une source diplomatique occidentale a indiqué que l'ambassade britannique resterait également fermée. Selon un journaliste de l'AFP, des policiers yéménites sont déployés autour des deux chancelleries voisines et des ambassades allemande et saoudienne. L'ambassade américaine avait annoncé dimanche dans un communiqué qu'elle était fermée "en raison de l'existence de menaces d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqap) contre les intérêts américains au Yémen".

John Brennan, conseiller du président américain Barack Obama, avait affirmé sur CNN dimanche soir que "selon certaines indications, Al-Qaïda prépare un attentat contre une cible à Sanaa, qui pourrait être notre ambassade". Le Foreign Office britannique avait également indiqué que la fermeture de l'ambassade de Grande-Bretagne était due à des "raisons de sécurité". En revendiquant l'attentat manqué perpétré le 25 décembre par le Nigérian Umar Farouk Abdulmutallab sur un avion américain se rendant d'Amsterdam à Detroit, l'Aqap a promis la mort à "tous les croisés" et a affirmé que l'attaque était une riposte à un raid mené en décembre contre ses membres au Yémen.
T.N. avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK