Y a-t-il une "vague verte" au niveau des pouvoirs locaux en Europe ? Et comment l'expliquer?

Candidate à la mairie de Strasbourg pour la liste "Strasbourg écologiste et citoyenne" Jeanne Barseghian (L) du parti vert Europe Ecologie les Verts (EELV) célèbre avec ses fans après avoir remporté le deuxième tour des élections municipales de Strasbourg
Candidate à la mairie de Strasbourg pour la liste "Strasbourg écologiste et citoyenne" Jeanne Barseghian (L) du parti vert Europe Ecologie les Verts (EELV) célèbre avec ses fans après avoir remporté le deuxième tour des élections municipales de Strasbourg - © PATRICK HERTZOG - AFP

Ils sont les grands gagnants des élections municipales françaises. Les Verts ont gagné plusieurs mairies et pas n’importe lesquelles puisqu’il s’agit de villes importantes comme Bordeaux, Lyon ou Strasbourg. Ils prouvent ainsi qu’ils disposent d’un véritable ancrage local. Est-ce le cas dans d’autres pays d’Europe ?

Premier exemple : la Belgique

On pense évidemment directement à la Belgique. Au lendemain des élections communales de 2018, la plupart des journaux estime qu’Ecolo est un des grands gagnants de ce scrutin.

Ecolo remporte 9 communes : 3 à Bruxelles (Watermael, Ixelles et Forest) et 6 en Wallonie (Amay, Enghien, Fauvillers, Floreffe, Ottignies-Louvain-la-Neuve et Pecq).

C’est une belle progression puisqu’ils ont raflé 3 communes de plus qu’en 2012. Et ils entrent dans plusieurs majorités communales.

Ailleurs en Europe

Les villes gouvernées par des verts en Europe ne sont pas vraiment nombreuses. Mais elles ne sont pas négligeables :

- Aux Pays-Bas, depuis 2018, la marie d’Amsterdam est dirigée par Femke Haselma du parti GroenLinks (La Gaucher verte) dont elle a été pendant 8 ans la présidente

- En Allemagne, la ville d’Hanovre a un maire issu du parti écologiste de centre gauche et à Berlin, le vice-maire appartient au même parti

- En Autriche, le parti Les Verts – l’Alternative verte a la marie d’Innsbruck et occupe le vice-maïorat de Vienne

- En Hongrie, à Budapest, il a fallu une coalition entre socialistes, libéraux et écologistes pour réussir à écarter le parti de Viktor Orban de la mairie. Le maire de la capitale hongroise est un écologiste

- En Finlande, la capitale Helsinki a un vice-maire "vert"

- Notons enfin qu’à Dublin, en Irlande, le système de rotation devrait voir arriver aujourd’hui même une maire "verte"

________________________________________

Comment expliquer cette progression ?

Dans la plupart de ces villes européennes, les élections municipales ont eu lieu après 2018. Soit à une période où de nombreuses marches pour le climat ont eu lieu un peu partout en Europe. La question climatique a certainement pesé de tout son poids sur les scrutins. Les élections municipales françaises en sont un bel exemple.

Selon Benjamin Briard, politologue au CRISP, " on pouvait se demander si la crise sanitaire allait éclipser la question climatique ou la reléguer à un rang subalterne. On voit que cela n’a pas été le cas. Et cela même si la question climatique est moins visible actuellement sur la scène médiatique et politique. "

Le chercheur du CRISP estime aussi que la question du renouveau démocratique a joué un rôle important sur le scrutin français : il y a une volonté d’une vision plus participative au fonctionnement de la démocratie.

Avec quelques capitales européennes dans leur giron, les Verts tissent un réseau local qui n'a pas encore atteint l'ampleur de la France ou de la Belgique. Les prochains scrutins municipaux permettront de voir s'il s'agit d'un véritable ancrage.

 

Journal télévisé du 29/06/2020


Suivez toute l’actualité européenne avec Euranet Plus, le premier réseau d’information européenne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK