Winston Churchill aurait imposé le secret sur un "ovni"

Vers la fin de la guerre, à une date exacte non précisée, un avion de reconnaissance de la Royal Air Force rentrant d'une mission à l'étranger se retrouve au-dessus ou à proximité des côtes anglaises quand il est soudainement rattrapé par un objet métallique qui vole un instant à son allure avant d'accélérer et de disparaître.

L'incident aurait été évoqué lors d'une réunion à laquelle participait Winston Churchill et le général américain Dwight Eisenhower, à l'époque commandant les forces alliées.

Des décennies plus tard, en 1999, un scientifique de Leicester (centre), dont l'identité n'est pas révélée, écrit au ministère de la Défense pour demander confirmation de ces propos, qui lui ont été rapportés par son grand-père qui affirmait avoir été présent lors de la rencontre.

Selon lui, Churchill aurait alors dit: "Cet événement devrait être immédiatement classé secret défense car cela provoquerait une panique massive parmi la population et réduirait à néant la croyance dans l'Eglise".

La lettre de 1999 est suivie d'une réponse du ministère qui dit n'avoir retrouvé aucune trace de ces entretiens ni même de la rencontre. "Avant 1967, les dossiers ovni étaient généralement détruits", ajoute un responsable du ministère dans la lettre.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK