Webreportage: Berlin 9 novembre 1989, 25 ans après la Chute du Mur

Webreportage: Berlin 9 novembre 1989, 25 ans après la Chute du Mur
2 images
Webreportage: Berlin 9 novembre 1989, 25 ans après la Chute du Mur - © Nicolas Poloczek

C’était le 9 novembre 1989. Le Mur de Berlin, qui divisait la ville depuis 1961, tombait. Un quart de siècle après, Berlin est une ville en pleine mutation au cœur d’une Allemagne réunifiée. Un pays qui est le moteur économique de l’Europe. L’ex-Allemagne de l’Est a beaucoup changé depuis la Chute du Mur. Mais, certaines villes ont raté le train de la réunification. C’est le cas d’Hoyerswerda, à 150 kilomètres de Berlin. Aujourd’hui, que reste-t-il de l’avant 1989? Qu’est devenue l’ancienne partie Est de Berlin? Quel regard les Allemands, dont les jeunes, portent-ils sur cet événement? Portraits, témoignages et parcours de vies se croisent dans ce webdocumentaire.

Découvrez le Webreportage: Berlin, 25 ans après la Chute du Mur

Berlin, une ville en perpétuelle mutation

La Chute du Mur de Berlin représente tout un symbole. C'est la fin d’une ville séparée, d’une Allemagne coupée en deux et d’une Europe divisée. Berlin est un condensé de l’histoire du XXe siècle. Cela fait déjà un quart de siècle que le monstre de béton, construit le 13 août 1961, est tombé.

En 25 ans, Berlin s’est transformée. Le Mur de la honte a été effacé. Il ne reste quasiment plus de traces. L’Est et l’Ouest de la ville ont fusionné. Des bâtiments ultra-modernes ont remplacés les no mans’ land située entre les deux anciennes parties de la ville. Ce qui pose aujourd’hui de nombreux débats chez les Berlinois au sujet du devoir de mémoire.

Après la Chute du Mur, la ville Berlin est devenue le cœur de la scène alternative d’Allemagne et d’Europe. Des artistes du monde entier s’y sont installés. Berlin a aussi pris le rôle de la capitale de l’Allemagne réunifiée. Aujourd’hui, la ville s’embourgeoise. La gentrification a gagné de nombreux quartiers de Berlin, surtout dans l’ancienne partie Est de la ville. La réunification a coûté cher à Berlin. La ville est endettée. Les autorités berlinoises comptent sur le tourisme pour apporter des devises. De nombreux Berlinois craignent que leur ville perde son âme bohème.

Hoyerswerda, ville de l’ex-Allemagne de l’Est qui a raté le train de la réunification

La Chute du Mur de Berlin a conduit à la réunification allemande. C’était le 3 octobre 1990. La RDA, la République démocratique allemande a intégré la RFA, la République fédérale allemande. Les Allemands appellent ces événements "Die Wende", le tournant.

Un quart de siècle après la réunification Est-Ouest, la situation des anciens Allemands de l’Est s’est améliorée. Certaines villes ont bien géré la transition. C’est le cas de Leipzig ou de Dresde qui sont considérées comme des villes modèles.

Mais, toutes les régions de l’ex-Allemagne de l’Est n’ont pas rattrapé le retard accumulé après 45 ans de communisme. C’est le cas d’Hoyerswerda. A l’époque de la RDA, la ville vivait de ses mines à ciel ouvert. En 1989, plus 70.000 personnes y vivaient. Aujourd’hui, la population a chuté de moitié. D’après plusieurs projection, la ville comptera à peine 20.000 habitants, d’ici 2030. Hoyerswerda, la ville qui a raté le train de la réunification.

Nicolas Willems et Nicolas Poloczek

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK