Washington redoute des attentats d'Al-Qaïda au Moyen-Orient

Le département d'Etat a diffusé un avis de prudence à l'attention de tous ses ressortissants de par le monde. Jeudi, il avait déjà annoncé qu'au moins 22 de ses ambassades et consulats seraient fermés dimanche pour des raisons de sécurité.

Selon le département d'Etat, des attentats sont possibles "particulièrement au Moyen-Orient et en Afrique du Nord", et Washington insiste également sur "la péninsule arabique".

"Les informations actuelles suggèrent qu'Al-Qaïda et ses organisations affiliées continuent à préparer des attentats terroristes dans la région et au-delà. Ils pourraient concentrer leurs efforts pour perpétrer des attaques d'ici la fin août", a précisé le département d'Etat dans son avis émis à l'attention des Américains.

Cette recommandation met en lumière "des attentats terroristes potentiels dans les transports et d'autres infrastructures touristiques".

Jeudi, le département d'Etat avait déjà annoncé son intention de fermer ses ambassades dimanche, qui est le premier jour de la semaine de travail dans de nombreux pays musulmans. Certaines ambassades et consulats pourraient d'ailleurs rester fermés plus longtemps.

Les ambassades et consulats concernés sont ceux d'Israël, tous ceux du monde arabe, ainsi que ceux de deux pays majoritairement musulmans, l'Afghanistan et le Bangladesh.

Les élus du Congrès américain ont reçu des rapports concernant les menaces: "Il est permis de penser que ces menaces sont sérieuses", a ainsi déclaré la chef démocrate à la Chambre des représentants, Nancy Pelosi.

"Les Etats-Unis sont visés au quotidien par des menaces, mais cela atteint un nouveau seuil", a ajouté Jason Chaffetz, un républicain qui a notamment critiqué l'administration Obama pour sa gestion de la sécurité dans ses ambassades.

"Il y a une vraie menace au niveau mondial, nous devons prendre ces menaces très au sérieux", a encore estimé M. Chaffetz, soulignant plus que jamais dans ces circonstances l'importance des programmes de surveillance antiterroriste.

Les Etats-Unis sont particulièrement attentifs à la sécurité de leurs représentations à l'étranger depuis l'attentat contre le consulat américain de Benghazi, en Libye, le 11 septembre dernier, où l'ambassadeur américain et trois de ses collaborateurs avaient trouvé la mort.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK