Washington menace de fermer la mission de l'OLP, les Palestiniens en colère

Le secrétaire général de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) Saëb Erakat le 15 mars 2016 dans les bureaux de l'OLP à Ramallah
3 images
Le secrétaire général de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) Saëb Erakat le 15 mars 2016 dans les bureaux de l'OLP à Ramallah - © THOMAS COEX

Les Palestiniens ont menacé samedi de geler leurs relations avec les Etats-Unis si ces derniers ferment la représentation de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) à Washington.

"Nous suspendrons toutes nos communications avec l'administration américaine" si elle ferme la mission palestinienne aux Etats-Unis, a déclaré dans une vidéo postée sur Twitter le secrétaire général de l'OLP Saëb Erakat.

Pour la première fois depuis les années 1980, les Etats-Unis ont refusé de renouveler l'autorisation permettant à l'OLP d'avoir une représentation à Washington, une décision interprétée comme un moyen de pression sur les Palestiniens dans le processus de paix avec les Israéliens. L'OLP du président palestinien Mahmoud Abbas est vue par la communauté internationale comme l'organisation représentant le peuple palestinien.

"L'Autorité palestinienne a reçu il y a deux jours une lettre du département d'Etat (américain) indiquant que le secrétaire d'Etat n'avait pas trouvé suffisamment de raisons de garder le bureau (de l'OLP) ouvert", a déclaré samedi à l'AFP le ministre palestinien des Affaires étrangères Riyad al-Malki.

"Ceci ne s'est jamais produit dans le passé et nous avons demandé des clarifications au département d'Etat et à la Maison Blanche", a-t-il ajouté.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK