Terrorisme, gilets jaunes... comment les pays étrangers mettent en garde leurs ressortissants qui voyagent en Belgique?

Terrorisme, gilets jaunes... comment les pays étrangers mettent en garde leurs ressortissants qui voyagent en Belgique?
Terrorisme, gilets jaunes... comment les pays étrangers mettent en garde leurs ressortissants qui voyagent en Belgique? - © ERIC LALMAND - BELGA

Presque trois ans après les attentats de Bruxelles, nous avons voulu savoir comment les pays étrangers conseillent leurs ressortissants souhaitant voyager dans notre pays. Si beaucoup de nations mettent encore en garde contre le risque d’attentat terroriste, d’autres considèrent qu’il n’y a aucun danger. L’actualité de ces derniers mois ressort parfois, notamment concernant les manifestations de « gilets jaunes ». D’autres informations sont parfois plus étonnantes…

USA : prudence accrue

Le site officiel du département des affaires étrangères des États-Unis met en garde ses ressortissants sur le risque d’attaques terroristes en Belgique. « Des groupes terroristes continuent de préparer des attaques en Belgique. Les terroristes peuvent attaquer sans prévenir, en ciblant les lieux touristiques, les centres de transport, les marchés et centres commerciaux, les administrations locales, les hôtels, les clubs, les restaurants, les lieux de culte, les parcs, les grands événements sportifs et culturels, les établissements d’enseignement, les aéroports et autres espaces publics », détaille le site.

Les affaires étrangères classent ainsi notre pays en niveau 2 sur 4, ce qui signifie que les citoyens américains doivent voyager chez nous avec un niveau de vigilance accrue. Le niveau 1 correspondant à l’absence de danger, le niveau 3 où le voyage devrait être reconsidéré et le niveau 4 où il est tout à fait déconseillé.

Japon: info grève

Côté Asiatique, le Japon considère qu’à l’heure actuelle la Belgique ne constitue pas une destination à risque. Sur sa carte de l’Europe de l’Ouest, notre pays n’est pas coloré, ce qui signifie que les Japonais n’y seraient pas en danger. Cependant, un lien intitulé « Méfiez-vous du terrorisme » renvoie tout de même vers un document PDF rappelant les attaques de Bruxelles du 22 mars 2016 et le niveau de la menace placé à 2 depuis janvier 2018.

D’un point de vue plus pratique, on remarque que le 6 février 2019, le site du ministère des affaires étrangères prévient les Japonais qu’une grève générale est prévue le 13 février. Expliquant qu’en Belgique, lors de ce type d’évènement, « des impacts majeurs sont attendus, tels que la suspension partielle ou totale de divers services publics, y compris les transports en commun et les agences gouvernementales. En particulier, l’impact sur le travail de l’aéroport et du contrôle de la circulation aérienne est un grave problème ».

Suisse: gare aux manifestations à Bruxelles

Les affaires étrangères suisses considèrent la situation générale de la Belgique comme stable. Un petit paragraphe invite tout de même à la prudence suite aux attentats du 22 mars.

Mais l’attention des citoyens helvétiques est surtout attirée sur le fait que notre capitale est le siège de l’OTAN et des principales institutions de l’Union européenne. « C’est pourquoi il faut s’attendre occasionnellement à des protestations et manifestations nationales mais également à des manifestations organisées à l’échelon européen. Il est conseillé de s’en tenir éloigné, car des dérapages violents sont possibles », précise le département fédéral des affaires étrangères.

Allemagne : prudence autour de Molenbeek et du Canal

L’Allemagne rappelle les différentes attaques terroristes ayant eu lieu sur notre territoire. Dans la rubrique criminalité, les affaires étrangères pointent du doigt des zones particulièrement sensibles selon elles dans la capitale.

« Les points particulièrement préoccupants concernent principalement les gares du Midi et du Nord, avec le district voisin de Molenbeek et le long du canal de Willebroek », indique ainsi de manière très précise le site des affaires étrangères allemandes.

Irlande: attention aux « gilets jaunes »

Les derniers conseils de voyage en date en Irlande font écho à l’actualité de ces derniers mois chez nous. Faisant référence aux « gilets jaunes », le site des affaires étrangères précise ainsi : « des manifestations contre la taxe sur les carburants ont eu lieu récemment en Belgique et des blocages de routes et d’autoroutes se sont produits dans certaines zones. Nous recommandons d’éviter les zones où des démonstrations ont lieu ».

L’Irlande considère par ailleurs que ses citoyens doivent faire preuve d’une grande prudence en voyageant sur notre territoire en raison des différents attentats terroristes survenus en Belgique.

Roumanie: que faire pour travailler en Belgique ?

La Roumanie est un des rares pays qui ne rappelle pas les attaques terroristes survenues chez nous ces dernières années. Le site du ministère des affaires étrangères précise simplement que « le terrorisme est un phénomène mondial, non localisé. La Belgique ne peut donc pas être exclue de cette menace ».

Bien avant ce bref chapitre, par contre, de longs paragraphes informent les citoyens roumains de l’accès au marché de travail en Belgique, allant même jusqu’à renseigner les différents sites de recherche d’emploi : Actiris, le Forem et le VDAB.

Archives: Journal télévisé 03/12/2016

Selon la FEB, les attentats de Bruxelles ont eu un impact énorme sur l'économie belge 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK