Vote historique pour l'avenir d'Angela Merkel en Allemagne

La chancelière Angela Merkel à Nuremberg (Allemagne) le 4 décembre 2018.
3 images
La chancelière Angela Merkel à Nuremberg (Allemagne) le 4 décembre 2018. - © Christof STACHE

C'est la fin d'une époque, le parti conservateur allemand désigne vendredi un successeur à Angela Merkel après 18 ans de règne, un vote déterminant aussi bien pour l'avenir de la chancelière que du pays tout entier.

Le choix des 1.001 délégués de l'Union chrétienne-démocrate (CDU) réunis en congrès à Hambourg s'annonce historique car "qui remporte la présidence du plus grand parti d'Allemagne deviendra aussi à terme chancelier ou chancelière", indique à l'AFP Eckhard Jesse, politologue à l'Université de Chemnitz.

À deux jours de l'élection, les jeux sont loin d'être faits entre les deux favoris.

D'un côté, la Sarroise Annegret Kramp-Karrenbauer ("AKK"), 56 ans, secrétaire générale du parti surnommée "Merkel bis" car elle partage en partie la ligne centriste de la chancelière.

De l'autre, le millionnaire Friedrich Merz, 63 ans, tenant d'un virage à droite du parti et du pays. Autrefois mis sur la touche par Mme Merkel, il fait son retour dans le sérail après une décennie de traversée du désert.

Le jeune ministre de la Santé Jens Spahn, un autre anti-Merkel, est jugé hors course.

À la tête de la première économie européenne depuis 13 ans, celle que l'opinion surnommait affectueusement "Mutti" (Maman) au temps de sa gloire a été contrainte en octobre, après deux élections régionales très décevantes, d'annoncer qu'elle céderait les rênes du parti.

Archives : Journal télévisé 29/10/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK