Vol MH17 abattu : procès en vue

Près de cinq ans après la catastrophe du vol MH17 de la Malaysia Airlines, les enquêteurs vont présenter ce mercredi les conclusions de leurs recherches. Ils pourraient signifier des inculpations à l’encontre de suspects, ce qui ouvrirait la voie à un procès.

L’avion a été abattu au-dessus de l’Ukraine le 17 juillet 2014 alors qu’il assurait la liaison entre Amsterdam et la capitale malaisienne, Kuala Lumpur. Les 298 occupants sont décédés dans le crash. Les deux tiers des passagers étaient néerlandais. Six Belges étaient à bord.

Une équipe d’enquête conjointe a été constituée par l’Australie, la Belgique, la Malaisie, les Pays-Bas et l’Ukraine. Les Pays-Bas et l’Australie (pays qui a perdu 38 ressortissants), tiennent la Russie pour responsable.

Le missile qui a touché l’avion provenait de l’arsenal d’une brigade antiaérienne russe basée à Koursk. Il a été tiré à partir d’un territoire à l’est de l’Ukraine tenu par des séparatistes pro-russes.

Qui a transporté le missile depuis Koursk pour le livrer aux rebelles en Ukraine ? Qui a décidé du déclenchement ? Ces derniers mois, les enquêteurs ont tenté de répondre à ces questions en rassemblant les preuves suffisantes pour tenir un procès aux Pays-Bas.

L’équipe d’investigation a souvent regretté le manque de coopération de la Russie, qui aurait même communiqué des informations incorrectes aux enquêteurs.

La Russie nie toute implication dans le crash. Elle affirme ne pas soutenir les rebelles en leur livrant du matériel et rejette la faute sur l’Ukraine.

Après avoir fait le point ce matin avec les proches des victimes rassemblés près d’Utrecht, les chefs d’enquête tiendront une conférence de presse à 13 heures.

Archives : Journal télévisé 24/05/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK