Visite du président Erdogan: bagarres entre les services de sécurité

Deux altercations physiques et violentes ont eu lieu entre les services de sécurité belges et turcs lors de la visite du président Recep Tayyip Erdogan en Belgique. Plusieurs sources nous ont confirmé ces informations. 

Dimanche soir, le 4 octobre, 3000 personnes étaient rassemblées Place Stéphanie à Bruxelles pour accueillir le président turc près de son hôtel. C’est lors de ce meeting qu’une première altercation musclée a éclaté entre les services de police de Bruxelles et la sécurité du président.

Ce lundi, le président Erdogan était l'invité de l'Institut Egmont à Val Duchesse, où il a fait un discours. C'est là qu'une seconde altercation plus violente a eu lieu. Elle est intervenue au moment de la vérification des pièces dans lesquelles le président turc devait se rendre. Les services de sécurité belges estimaient que c’était à eux de faire ce travail puisqu’ils sont chargés de la sécurité du président turc sur notre territoire. Les services de sécurité turcs voulaient procéder à cette vérification eux-mêmes.

"Manque de respect"

C’est dans ce cadre que le ton est monté et que les deux parties en sont venues aux mains, échangeant plusieurs coups. Un agent de la protection rapprochée du président Erdogan a donné un coup de coude à un membre belge du service protection VIP. Le Turc s'est aussitôt retrouvé plaqué au sol. Et le calme est assez rapidement revenu.

D'après nos sources, les incidents auraient été causés par le "manque de respect" des services turcs, selon les mots utilisés côté belge. Nous avons contacté la Sûreté de l'État qui nous confirme que la situation a été "difficile, voire tendue".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK