Violences à Gaza: le Koweït convoque d'urgence le Conseil de sécurité de l'ONU ce mardi

Le Koweït demande une réunion en urgence ce mardi du Conseil de sécurité de l'ONU, a annoncé ce lundi la mission diplomatique koweïtienne à l'ONU. Cette demande fait suite aux affrontements qui ont éclatés à Gaza, causant plusieurs dizaines de morts parmi les Palestiniens, sous les balles des soldats israéliens. Des violences qui ont lieu la veille du jour le plus important de la "Nakba", qui commémore l'exode palestinien de 1948.

"Nous condamnons ce qu'il s'est passé. Il y aura une réaction de notre part", avait affirmé un peu plus tôt Mansour al-Otaibi, ambassadeur à l'ONU du Koweït qui occupe un siège de membre non-permanent au Conseil de sécurité.

Selon son homologue palestinien à l'ONU, Riyad Mansour, les tirs israéliens dans la bande de Gaza ont tué "huit enfants de moins de 16 ans" parmi les dizaines de civils palestiniens abattus. "Plus de 2.000 (Palestiniens) ont été blessés", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse.

L'ambassadeur palestinien avait précisé attendre du Conseil de sécurité qu'il "endosse ses responsabilités pour arrêter ce massacre, le condamner et traduire ses responsables en justice".

Le diplomate a aussi indiqué que son collègue basé à l'ONU à Genève essayait d'obtenir de son côté une réunion d'urgence du Conseil des droits de l'homme des Nations unies pour déclencher une enquête indépendante sur les évènements survenus lundi à Gaza.

Les nouveaux décès palestiniens font de lundi la journée la plus meurtrière du conflit israélo-palestinien depuis la guerre de l'été 2014 dans l'enclave palestinienne

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK