Violences à Gaza: la Turquie demande au consul israélien à Istanbul de partir temporairement

Violences à Gaza: la Turquie demande au consul israélien à Istanbul de partir temporairement
Violences à Gaza: la Turquie demande au consul israélien à Istanbul de partir temporairement - © JUAN MABROMATA - AFP

La Turquie a demandé mercredi au consul général d'Israël à Istanbul de quitter le pays temporairement, au lendemain d'une mesure similaire prise par Israël à l'encontre du consul général turc à Jérusalem.

Selon l'agence étatique Anadolu, le ministère turc des Affaires étrangères a demandé au consul général israélien à Istanbul, Yossi Levi Safri, de quitter la Turquie "pour un certain temps" après avoir prié la veille l'ambassadeur israélien à Ankara de faire de même, sur fond de fortes tensions entre les deux pays après la mort de près de 60 Palestiniens sous les balles israéliennes dans la bande de Gaza.

Répliquant à la sanction diplomatique turque contre son ambassadeur à Ankara, Israël a ordonné mardi au consul général turc à Jérusalem de partir temporairement.

Pas de "leçons de morale" à recevoir

Le président turc Recep Tayyip Erdogan, issu de la mouvance islamo-conservatrice, a pris la tête des réprobations après le carnage de Gaza lundi, accusant Israël de "terrorisme d'Etat" et de "génocide" et rappelant pour consultations l'ambassadeur turc à Tel-Aviv.

Benjamin Netanyahu a rétorqué aux critiques de M. Erdogan en affirmant qu'il n'avait pas de "leçons de morale" à recevoir du président turc.

"Erdogan est parmi les grands supporters du Hamas et il ne fait aucun doute qu'il comprend parfaitement le terrorisme et les massacres. Je suggère qu'il ne nous donne pas de leçons de morale", a affirmé M. Netanyahu dans un communiqué de son bureau.

Cette réaction de M. Netanyahu a provoqué une sortie d'une rare violence à l'égard d'Israël du chef d'Etat turc qui a qualifié mardi Israël d'"Etat d'apartheid" et accusé le Premier ministre isréalien d'avoir "du sang palestinien sur ses mains".

Frontière entre Israël et la bande de Gaza, ce 15 mai au matin

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK