Violences 1er mai en France: Alexandre Benalla et les quatre autres suspects inculpés

Violences du 1er mai en France: Benalla et les quatre autres suspects inculpés
Violences du 1er mai en France: Benalla et les quatre autres suspects inculpés - © THOMAS SAMSON - AFP

Le collaborateur du président français Emmanuel Macron, Alexandre Benalla, et l'employé du parti présidentiel LREM, Vincent Crase, filmés en train de frapper des manifestants le 1er mai, ont été inculpés dimanche, notamment pour "violences en réunion", a indiqué le parquet de Paris.

Trois policiers, déjà suspendus pour avoir transmis des images de vidéo-surveillance à M. Benalla, ont également été mis en examen (inculpés), pour "détournement d'images issues d'un système de vidéo-protection" et "violation du secret professionnel". Tous les cinq ont été placés sous contrôlé judiciaire, conformément aux réquisitions du parquet, a précisé la même source.

Des faits "inacceptables" selon Macron

Le président français Emmanuel Macron considère les faits reprochés à son ex-collaborateur Alexandre Benalla "inacceptables" et promet qu'il n'y aura "pas d'impunité", a-t-on indiqué dimanche soir dans son entourage proche.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK