"Violence hallucinante": un journaliste italien se fait agresser en pleine interview

Le parquet de Rome a ouvert une enquête après l'agression d'un journaliste de la télévision publique italienne Rai par le gérant d'une salle de sports, frère d'un célèbre boss mafieux d'Ostie, une affaire qui a suscité une vague d'indignation.

Alors qu'il était interrogé mardi sur son amitié avec un représentant local du mouvement néo-fasciste CasaPound, Roberto Spada a subitement asséné un violent coup de tête au journaliste, lui fracturant le nez, avant de le poursuivre à coups de matraque, selon les images diffusées en boucle jeudi en Italie.

Un clan mafieux

"Il m'a frappé parce que je posais des questions", a déclaré le journaliste agressé, Daniele Piervincenzi, qui travaille pour une émission d'investigation.

Roberto Spada s'est pour sa part excusé sur Facebook. Mais, selon lui, le journaliste "entrait en force dans une association réservée aux seuls membres, il perturbait une séance de travail, faisant peur à mon fils." Il risque des poursuites et jusqu'à trois ans de prison pour coups et blessures.

La famille de Roberto Spada est considérée par la justice italienne comme un clan mafieux sévissant dans la région littorale de la capitale. Son chef Carmine Spada, frère de Roberto, a été condamné en 2016 à dix ans de prison pour extorsion dans le cadre d'une association mafieuse.

Violence gratuite

De son côté, le mouvement CasaPound a demandé l'ouverture d'une enquête "afin de démontrer si le mouvement entretient ou non un lien criminel ou de collusion avec le clan Spada", selon son vice-président, Simone Di Stefano, qui a qualifié l'agression de "violence gratuite, méprisable, hallucinante".

"On cherche à instrumentaliser ce qui est arrivé au journaliste pour décrédibiliser CasaPaound à un moment où il engrange les voix", a insisté Luca Marsella, candidat du mouvement aux élections municipales à Ostie. Dimanche, son mouvement a réalisé une percée avec 8% des voix au premier tour.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK