Viol collectif en Inde: le principal accusé s'est suicidé en prison

"Oui, il est mort", a déclaré un responsable de la prison Tihar de New Delhi, à propos de Ram Singh, qui passait pour avoir été le meneur du groupe accusé du viol collectif de la jeune femme, morte deux semaines plus tard de ses blessures. Le 16 décembre, une étudiante en médecine de New Delhi âgée de 23 ans avait été violée et sauvagement agressée par six hommes, dont un mineur d'âge, alors qu'elle rentrait en bus du cinéma avec son compagnon. Elle avait été transférée à Singapour pour recevoir des soins mais y était décédée deux semaines plus tard.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK