Viktor Orban est-il le champion du populisme européen?

Viktor Orban est-il le champion du populisme européen ?
Viktor Orban est-il le champion du populisme européen ? - © JOHN THYS - AFP

Le parti national-conservateur Fidezs du Premier ministre hongrois Viktor Orban a remporté ce dimanche les élections législatives en Hongrie. Une victoire remportée haut la main puisque son parti a réussi à conserver la majorité des deux tiers au Parlement.

Un pari pas si évident puisque ces derniers jours la pression montait peu à peu dans tout le pays. Une participation très importante ce dimanche permettait même à l'opposition d’espérer un tassement des votes pour Viktor Orban. Ce qui finalement ne fût pas le cas. En effet peu avant minuit les résultats tombaient et confirmaient que Viktor Orban l'avait bel et bien emporté. Avec cette victoire, l’homme d’État hongrois consolide ainsi sa position de meneur des droites identitaires en Europe.

Un succès qui a reçu un accueil mitigé de la part de ses partenaires européens. Mais peut-on dire qu’il est devenu le champion du populisme européen ?

Pour Kati Marton, journaliste américano-hongroise et membre du CPJ (Commitee to Protect Journalists), "c’est bien évident, il a gagné cette élection parce qu’il s’est présenté comme le grand protecteur du peuple et  les médias sont sous son contrôle. Les démagogues comme Orban ont toujours besoin d’ennemis pour réussir. J’espère que le résultat d’aujourd’hui ne sera pas une répétition des guerres atroces comme dans les Balkans. Il faut être vigilant", a-t-elle déclaré dans Soir Première.

Certains au sein de l’Union européenne s’inquiètent de sa victoire, alors que d’autres le félicitent. Devons-nous être inquiets de cette réaction ? "On ne peut pas traiter cette élection comme normale parce que Viktor Orban et son gouvernement défient les valeurs fondamentales de l’Union européenne. Il est très malin, il est avocat et entouré d’avocats donc, ce qu’il fait, c’est assez subtil. On est un peu endormi en Europe."

Pour voir l'intégralité de l'interview :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK