Vers la gratuité des tests PCR ? Le Parlement européen appelé à ne pas céder sur ce point par Test-Achats

Ce mardi les institutions européennes se réunissent en trilogue (les trois institutions : Commission européenne, Parlement européen et Conseil, ndlr) pour négocier les tenants et les aboutissants d’un éventuel futur certificat européen ou passeport sanitaire. "Le nom est encore un important point de négociation", indique une source européenne. Plusieurs aspects bloquent encore les négociations.

Pour rappel, le futur certificat européen devra indiquer si une personne a été vaccinée, si elle a des anticorps ou encore si elle est en possession d’un test PCR négatif. Objectif ? Faciliter la libre circulation des personnes au sein de l’Union européenne.

Les points de bocage

Les principaux points de blocage sont la gratuité des tests et la possibilité ou non pour les Etats de prévoir des mesures additionnelles au certificat, telle que des quarantaines. "Le Parlement européen insistait quant à lui sur l’importance de prévoir des tests gratuits afin d’éviter les discriminations entre personnes vaccinées et non vaccinées, et sur le fait de ne pas imposer de quarantaine ou de test aux détenteurs du certificat", rappelle Test-Achats.

L’association de défense des consommateurs belges insiste pour que le Parlement européen maintienne ses positions sur la gratuité des tests "alors que d’autres, tels que la France, l’ont déjà introduite. La Ministre des Affaires Etrangères, Sophie Wilmès, ainsi que le Ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke ont tous deux tenu des propos indiquant clairement qu’ils ne soutiendraient pas l’idée de tests PCR gratuits".

Discrimination ?

Pour Test-Achats, la non-gratuité de ces tests est sans nul doute ce qui peut être source de discrimination. Le coût d’un test PCR en Belgique peut parfois atteindre plus de 130 euros. Cela représente un budget de 1040 euros pour effectuer des tests à l’aller et au retour pour une famille de 4 personnes non vaccinées qui vient s’ajouter au prix des billets d’avion, du logement, etc. Si l’Europe veut vraiment créer un Digital Green Certificate non discriminatoire, comme elle le déclare fièrement, alors elle n’a d’autre choix que de rendre les tests PCR gratuits ", détaille Julie Frère, porte-parole de Test Achats.


►►► A lire aussi : Assurance, prix des tests Covid, mesures à l’étranger… Comment s’organiser pour voyager cet été ?


"Faut-il rappeler que la majorité des Belges n’a même pas encore eu l’opportunité de se faire vacciner ? Et que certains, tels que les jeunes, ne peuvent actuellement pas se faire vacciner ? Il n’y a aucune justification acceptable pour les contraindre à payer plus que les personnes vaccinées pour pouvoir voyager. Nous attendons du Parlement européen qu’il ne cède pas sur ce point " déclare-t-elle dans un communiqué.

Quant aux mesures additionnelles, possibilité réclamée par certains Etats membres, cela compliquerait davantage la vie des voyageurs, là où justement le certificat européen est supposé la faciliter. "Nous demandons de ne pas accepter que certains Etats membres puissent prévoir des mesures additionnelles au pass covid européen, telles que des quarantaines. Il y a là une réelle opportunité pour l’Europe de montrer la valeur ajoutée concrète qu’elle peut signifier pour les citoyens et citoyennes ", ajoute Julie Frère dans le communiqué de Test-Achat.

Voyages à l'étranger: JT 17/05/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK