Venezuela: Trump refuse une conversation avec Maduro et évoque une possible option militaire

Entre Donald Trump et Nicolas Maduro, rien ne va plus.
Entre Donald Trump et Nicolas Maduro, rien ne va plus. - © Belga

Le président américain Donald Trump acceptera de parler avec son homologue vénézuélien Nicolas Maduro "dès que la démocratie sera rétablie" au Venezuela, a annoncé vendredi la Maison Blanche. La Maison Blanche précise dans un communiqué que Nicolas Maduro a sollicité vendredi un entretien téléphonique avec Nicolas Trump. Feudi, M. Maduro a dit souhaiter "une conversation" avec son homologue américain. "S'il est autant intéressé par le Venezuela, je suis là, je suis le chef de ce qui l'intéresse", a-t-il affirmé lors d'un discours devant l'Assemblée constituante.

Nicolas Maduro souhaitait que cette discussion ait lieu par téléphone ou qu'elle se tienne à New York à l'occasion de l'assemblée générale des Nations unies à la mi-septembre. La Maison Blanche s'est contentée de commenter dans un communiqué que "les Etats-Unis se tiennent avec le peuple du Venezuela face à la répression permanente exercée par le régime Maduro.

Nous avons de nombreuses options pour le Venezuela, y compris une possible option militaire

Le président Trump parlera volontiers avec le dirigeant du Venezuela dès que la démocratie sera restaurée dans ce pays". Peu avant, le président américain Donald Trump avait évoqué une possible option militaire dans le pays d'Amérique Latine. "Nous avons de nombreuses options pour le Venezuela, y compris une possible option militaire si nécessaire", a-t-il lancé vendredi, lors d'un échange avec des journalistes dans son golf de Bedminster, dans le New Jersey, où il est en vacances. Le Pentagone a toutefois indiqué ne pas avoir reçu d'ordre en ce sens de la part du président américain. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir