Venezuela: le cancer du Président Hugo Chavez s'avère plus grave

Le président vénézuélien Hugo Chavez et sa fille lors de l'annonce de son intervention chirurgicale
Le président vénézuélien Hugo Chavez et sa fille lors de l'annonce de son intervention chirurgicale - © AFP

Le président vénézuélien a affirmé que la tumeur dont il souffre est probablement plus néfaste que prévu. Il se rendra la semaine prochaine à La Havane pour une intervention chirurgicale.

Le président vénézuélien Hugo Chavez a affirmé jeudi que la tumeur qui lui a été récemment détectée est plus probablement "maligne" que bénigne à la veille d'un voyage à Cuba pour y être opéré.

"Personne ne peut dire en ce moment qu'il s'agit d'une autre tumeur maligne et c'est pour cela qu'elle doit être extraite", a indiqué le président lors d'une réunion avec des partisans, retransmise à la radio et à la télévision.

Mais "la propabilité qu'elle soit maligne est supérieure à ce qu'elle ne le soit pas" a reconnu Hugo Chavez, 57 ans, qui en juin dernier a déjà subi l'extraction d'une tumeur cancéreuse dans la zone pelvienne à Cuba.

"Pourvu qu'elle ne le soit pas! Mais la probabilité existe (...) et il faut être préparé à tout", a-t-il ajouté. Le chef de l'Etat, qui n'a jamais précisé à quel endroit précis se trouvait la tumeur extraite l'an dernier, avait annoncé plus tôt dans la journée qu'il se rendrait vendredi à La Havane pour y subir une intervention chirurgicale "lundi ou mardi".

Hugo Chavez sera candidat à l'élection présidentielle

Il a ajouté qu'il voyagerait avec un groupe de fonctionnaires "pour rester en contact permanent tous les jours" avec le pays et que son séjour à Cuba durerait "plusieurs jours", en espérant que ça soit "le moins possible". Il a également confirmé son intention de participer à l'élection présidentielle du 7 octobre, pour briguer un nouveau mandat de six ans. Hugo Chavez avait indiqué mardi que cette nouvelle "lésion", comme il l'avait appelée, en évitant de parler de "tumeur", lui avait été détectée samedi dernier lors d'un examen à La Havane.


AFP

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK